Un nouveau rapport donne raison aux producteurs de grains

Gestion des risques : Les Producteurs de grains du Québec, de l’Ontario et des Maritimes interpellent Ottawa

Un nouveau rapport met en garde contre les impacts du manque de soutien des agriculteurs par le gouvernement canadien

 

Les Producteurs de grains du Québec, l’Atlantic Grain Council et les Grain Farmers of Ontario souhaitent attirer l’attention sur un récent rapport mettant en garde le gouvernement canadien des conséquences de son perpétuel manque de soutien aux producteurs agricoles et du désavantage concurrentiel accru qu’il crée face aux producteurs agricoles américains.

 

Dans sa note de politique d’octobre 2020 intitulée « La gestion des risques commerciaux en état de siège: des solutions de rechange pour le Canada », le groupe de réflexion indépendant Agri-Food Economic Systems a publié un avertissement qui donne à réfléchir aux Canadiens: si le gouvernement fédéral n’agit pas tout de suite, des entreprises agricoles canadiennes disparaîtront. Le rapport indique que la perte d’entreprises agricoles canadiennes aura une incidence sur l’approvisionnement alimentaire au Canada. D’ailleurs, les producteurs de grains de partout au Canada ont lancé le même avertissement à plusieurs reprises, mais sans aucune action de la part du gouvernement.

 

« Les États-Unis ont fourni à leurs producteurs agricoles des milliards de dollars en soutien pour traverser ces temps difficiles. Notre gouvernement fédéral demande aux producteurs agricoles et aux provinces d’assumer le coût du jeu de pouvoir géopolitique, ce qui est inadmissible. Le fédéral doit se mobiliser pour protéger le système alimentaire, comme le mentionne le rapport », affirme Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec.

 

« Les rapports du groupe Agri-Food Economic Systems sonnent l’alarme et révèlent que le temps presse pour que le gouvernement fédéral prenne des mesures pour redresser nos programmes de gestion des risques commerciaux qui nous desservent mal. Les Canadiens ne peuvent pas attendre. Le gouvernement fédéral doit prendre le leadership nécessaire et agir », déclare Markus Haerle, président des Grain Farmers of Ontario.

 

« Les producteurs agricoles ne peuvent pas compter sur l’Organisation mondiale du commerce pour résoudre le problème des subventions agricoles aux États-Unis. Les agriculteurs ont besoin que le gouvernement fédéral intervienne et le rapport du groupe Agri-Food Economic Systems renforce clairement ce constat », ajoute Roy Culberson, président de l’Atlantic Grains Council.

 

Les producteurs de grains demandent que le programme Agri-stabilité, un programme de gestion des risques de l’entreprise déjà en place au niveau fédéral, soit correctement financé et doté de déclencheurs appropriés afin d’aider les producteurs agricoles en temps de crise. Les coûts d’Agri-stabilité sont partagés avec les agriculteurs et le programme ne déclenche et ne verse un paiement qu’en cas de besoin. Ainsi, les producteurs agricoles obtiennent la sécurité dont ils ont besoin pour gérer leur entreprise agricole lorsqu’ils sont confrontés à des situations politiques hors de leur contrôle.

 

Les producteurs agricoles doivent être en mesure de couvrir les coûts de production, sinon beaucoup d’entre eux ne pourront pas survivre plus longtemps.

 

Pour consulter l’étude : Gestion des risques de l’entreprise en état de siège : des solutions de rechange pour le Canada

 

 

Les Producteurs de grains du Québec, l’Atlantic Grains Council et les Grain Farmers of Ontario représentent plus de 40 000 producteurs de céréales et d’oléagineux du Canada atlantique, du Québec et de l’Ontario.

 


Le 29 septembre dernier, les Producteurs de grains du Québec, les Grain Farmers of Ontario et l’Atlantic Grains Council ont lancé une campagne conjointe pour sensibiliser le public à la situation précaire de nombreuses entreprises de grandes cultures.

 

Les producteurs de l’est du Canada ne peuvent rivaliser avec les agriculteurs américains, qui recevront en 2020 quelque 32 G$ US en subventions directes de la part de l’Administration Trump. Cette aide cause des distorsions importantes sur les marchés au moment même où le gouvernement fédéral refuse d’améliorer ses programmes de gestion des risques, comme il s’y était engagé lors de la dernière campagne électorale.

 

Des agriculteurs de partout au Canada demandent donc à Ottawa d’intervenir rapidement et de prévoir des fonds additionnels pour le programme Agri-stabilité, dont le financement a été réduit par le gouvernement conservateur en 2012. Ce programme offre aux agriculteurs une protection financière lorsqu’ils sont confrontés à des situations hors de leur contrôle. Les agriculteurs doivent être en mesure de couvrir au minimum leurs dépenses de production, à défaut de quoi plusieurs d’entre eux devront fermer les livres.

 

« Nous menons cette campagne de sensibilisation parce que le gouvernement fédéral doit aider à uniformiser les règles du jeu pour nos agriculteurs qui sont confrontés à une baisse des prix des grains causée par l’aide agricole de 32 G$ US accordée par le gouvernement des États-Unis à ses agriculteurs. Ceux-ci détiennent ainsi un avantage sur les producteurs canadiens, non seulement du point de vue du prix, mais aussi du point de vue de l’argent dont ils disposent pour investir dans leurs entreprises et leurs opérations », a déclaré M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec.

 

La campagne publicitaire est actuellement diffusée à la radio et sur des plateformes numériques partout au Québec, dans les provinces atlantiques et en Ontario.  

 

Pour visionner la campagne : https://www.youtube.com/watch?v=rtBg3UHT_9s&feature=youtu.be