Rapports - USDA


Publié le: 09 octobre 2020

Analyse du rapport du 9 octobre 2020

 

Les corrections de l’USDA quant aux offres et demandes en grains ont satisfait les marchés. Les contrats à terme ont alors clôturé en hausse pour le maïs et le soya, et neutres pour le blé. Les marchés ont été surpris de retrouver les stocks au niveau d'avant la guerre commerciale, car ils s’attendaient tout de même à un certain rétrécissement aux États-Unis vu que les données en date du 1er septembre dernier, dévoilées la semaine dernière, étaient inférieures aux estimations de septembre. Le huard s’est apprécié d’un peu moins d’un demi-cent en raison de la dépréciation du dollar américain et des résultats impressionnants quant aux données sur l’emploi et le chômage en septembre au Canada.

 

Tout d’abord, pour le maïs en 2019-2020 aux États-Unis la diminution des stocks de fin de 258 millions de boisseaux (Mbu) s'explique majoritairement par le redressement de 227 Mbu de la demande animale. Pour 2020-2021, l’USDA a réduit les superficies ensemencées et récoltées de 1 million d’acres (Ma) et a révisé en légère baisse le rendement de 0,1 boisseau à l’acre (bu/a). Par conséquent, la production a fléchi de 178 Mbu. La demande en maïs, elle, a reculé de 100 Mbu à cause d’une réduction de 50 Mbu pour la consommation animale et de la demande pour l’éthanol, afin de refléter les données de l’Agence d’information sur l’énergie des États-Unis en début d’octobre. Les stocks se sont alors amenuisés de 336 Mbu pour se situer à 2,17 milliards de boisseaux (Gbu), soit leur plus faible niveau depuis 2017. Le prix moyen s’est apprécié de 0,10 $ US/bu pour s’établir à 3,60 $ US/bu.

La production mondiale pour 2019-2020 s’est renforcée de 3,5 millions de tonnes (Mt), principalement grâce à la montée de 1 Mt en Argentine et de 1,5 Mt au Mexique. Néanmoins, le redressement de la demande aux États-Unis a été supérieur, de sorte que les stocks mondiaux ont fondu de 4,91 Mt. Pour 2020-2021, la récolte a diminué de 3,56 Mt, car la baisse de 4,52 Mt aux États-Unis et de 2 Mt en Ukraine a été compensée par une augmentation de la production dans plusieurs pays d’Afrique. Finalement, les stocks mondiaux ont été réduits de 6,34 Mt.

 

Pour ce qui est du soya, la baisse des stocks pour 2019-2020 aux États-Unis s’explique par un redressement de la demande résiduelle. Tout comme pour le maïs, l’USDA a réduit les superficies ensemencées et récoltées pour 2020-2021, de 0,7 Ma cette fois, et a laissé le rendement intact. La production s’est alors inclinée de 45 Mbu. Les exportations ont quant à elles été renforcées de 75 Mbu. Par conséquent, les stocks ont été réduits de 170 Mbu pour se situer à 290 Mbu, soit à leur plus faible niveau depuis 2015. Le prix moyen a été redressé de 0,55 $ US/bu pour s’établir à 9,80 $ US/bu.

À l’international, pour 2019-2020, on note une correction à la baisse de 0,7 Mt de la production en Argentine, de 0,92 Mt des exportations brésiliennes et de 0,6 Mt des importations chinoises; ces dernières s’établissent à 97,4 Mt. On constate également une révision à la hausse de 1 Mt de la trituration en Chine. Par conséquent, les stocks de fin ont été réduits de 2,26 Mt. Pour 2020-2021, la Chine a accru ses importations de 1 Mt pour atteindre les 100 Mt, le record de tous les temps. Les exportations argentines ont été diminuées de 0,5 Mt. En somme, les stocks mondiaux ont fléchi de 4,89 Mt en raison principalement des États-Unis et de la Chine.

 

Aux États-Unis, la baisse de 16 Mbu des stocks pour 2019-2020 s’explique par une croissance de 28 Mbu de la consommation animale, laquelle surpasse la hausse de 12 Mbu de la production causée par un redressement de 0,2 Ma des superficies récoltées. Pour 2020-2021, le rendement du blé s’est incliné de 0,4 bu/a, entrainant ainsi une diminution de la récolte de 12 Mbu. La demande fourragère a été renforcée de 10 Mbu. Par conséquent, les stocks ont fléchi de 42 Mbu pour se situer à 883 Mbu, soit leur plus faible niveau depuis 2014. Le prix moyen s’est apprécié de 0,20 $/bu pour s’établir à 4,70 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, l’USDA a fortement redressé la récolte de blé russe, soit de 5 Mt, à la suite d’une révision du gouvernement russe, compensant ainsi la baisse de 1 Mt au Canada, de 0,5 Mt en Argentine et de 1,5 Mt en Ukraine. Les stocks mondiaux se voient alors renforcés de 2,08 Mt.

 

 

 

  

 

Versions abrégées du rapport de l'offre et de la demande pour le maïs et le soya américains du 9 octobre 2020

 
 

Maïs

OD Mais 

Soya 

OD Soya

 

Version Excel

Version Excel

     

 

Consultez les liens suivants pour avoir accès aux plus récents rapports complets de l'USDA:

 

Rapport de l'offre et la demande mondiales - Dernière mise à jour: 9 octobre 2020

  • Prochaine publication: 10 novembre 2020 

 

Rapport sur les stocks de grains - Dernière mise à jour: 30 septembre 2020

  • Prochaine publication:  janvier 2021

 

Rapport sur les intentions d'ensemencement - Dernière mise à jour: 31 mars 2020

  • Prochaine publication:  31 mars 2021

 

Rapport des superficies ensemencées - Dernière mise à jour: 26 juin 2020

  • Prochaine publication: juin 2021

Sur le même thème

Pourrait vous intéresser