Rapports - USDA


Publié le: 12 juillet 2021

Analyse du rapport du 12 juillet 2021

 

Le rapport mensuel de l’USDA est plutôt neutre pour le maïs et le soya; il est haussier pour le blé panifiable. La Bourse de Chicago a réagi positivement : l’ensemble des contrats à terme s’est apprécié.

 

Commençons par le maïs. Les stocks de 2021 ont été abaissés de 25 millions de boisseaux (Mbu) pour s’établir à 1 082 Mbu en raison d’une hausse équivalente de la demande pour l’alimentation animale en 2020-2021. L’USDA a incorporé la superficie ensemencée du rapport du 30 juin, soit 92,7 millions d’acres. La production augmente donc de 175 millions de boisseaux (Mbu) pour s’établir à 15 165 Mbu. La demande animale augmente de 25 Mbu et les exportations sont en hausse de 50 Mbu pour tenir compte de la réduction des exportations brésiliennes. Les stocks en 2022 augmentent de 75 Mbu pour s’établir à 1 432 Mbu, soit une hausse de 32 % par rapport aux inventaires de 2021. Le prix moyen aux producteurs augmente de 0,05 $/bu pour l’année en cours pour atteindre 4,40 $/bu, et il baisse de 0,10 $/bu en 2021-2022 pour s’établir à 5,60 $/bu.

 

L’offre et la demande de soya sont inchangées par rapport au mois passé. Cependant, l’USDA réduit les estimations des prix moyens aux producteurs de 0,20 $/bu pour l’année en cours à 11,05 $/bu, et de 0,15 $/bu en 2021-2022 à 13,70 $/bu.

 

Des changements majeurs ont été apportés à l’offre et la demande de blé. À la suite de la sécheresse désastreuse dans les plaines du nord qui frappe de plein fouet le blé de printemps, le rendement moyen du blé chute de 50,7 à 45,8 bu/acre. Malgré une hausse de 700 000 acres de la superficie récoltée, la production baisse de 152 Mbu à 1 746 Mbu. Les importations gagnent 20 Mbu, la demande animale baisse de 10 Mbu et les exportations reculent de 25 Mbu. Les stocks en 2022 baissent de 105 Mbu pour s’établir à 665 Mbu, comparativement à 844 Mbu en 2021. Le prix moyen aux producteurs gagne 0,10 $bu pour s’établir à 6,60 $/bu en 2021-2022.

 

À l’international, à la suite de conditions météo favorables, la production de blé est revue à la hausse en Australie (+1,5 million de tonnes [Mt]), en Europe (+700 000 tonnes) et en Ukraine (+500 000 tonnes). En revanche, elle baisse de 1 Mt en Russie, et de 500 000 tonnes au Canada en raison du déficit hydrique qui se creuse dans les Prairies de l’Ouest. Les exportations augmentent de 1 Mt pour l’Europe et de 500 000 tonnes pour l’Australie et l’Ukraine par rapport au mois passé; elles baissent de 500 000 tonnes pour le Canada. Pour le maïs, la production brésilienne perd 5,5 Mt par rapport au mois passé en raison d’une deuxième récolte (safrinha) désastreuse, mais celle de l’Argentine gagne 1,5 Mt à cause de conditions météo favorables. Les exportations sont en hausse de 1,5 Mt pour l’Argentine et en baisse de 5 Mt pour le Brésil. Quant au soya, l’USDA abaisse les estimations des importations chinoises de 2 Mt en 2020-2021 et de 1 Mt en 2021-2022 : les achats chinois sont maintenant établis à 98 Mt et 102 Mt, respectivement.

 

 

  

 

Versions abrégées du rapport de l'offre et de la demande pour le maïs et le soya américains du 12 juillet 2021

 
 

Maïs

OD Mais 

Soya 

OD Soya

 

Version Excel

Version Excel

     

 

Consultez les liens suivants pour avoir accès aux plus récents rapports complets de l'USDA:

 

Rapport de l'offre et la demande mondiales - Dernière mise à jour: 12 juillet 2021

  • Prochaine publication: 12 août 2021

 

Rapport sur les stocks de grains - Dernière mise à jour: 30 juin 2021

  • Prochaine publication:  30 septembre 2021

 

Rapport sur les intentions d'ensemencement - Dernière mise à jour: 31 mars 2021

  • Prochaine publication:  31 mars 2022

 

Rapport des superficies ensemencées - Dernière mise à jour: 30 juin 2021

  • Prochaine publication:  juin 2022

Sur le même thème

Pourrait vous intéresser