Rapports - USDA


Publié le: 10 juillet 2020

Analyse du rapport du 10 juillet 2020

 

Le maïs et le soya ont terminé en baisse alors que le blé a enregistré des gains à la Bourse de Chicago, en raison du rapport de juillet sur l’offre et la demande des grains de l’USDA. À première vue, le rapport peut sembler haussier pour le maïs, car les stocks de fin ont chuté d’un important 675 millions de boisseaux (Mbu) en 2020-2021 dus à une réduction des superficies et ainsi de la récolte. Toutefois, les marchés avaient anticipé la diminution de la production de maïs grâce aux données du 30 juin, ce qui n’a pas été le cas pour la révision à la baisse de la demande. En résumé, le rapport indique que l’on a plus de stocks de grains pour 2019-2020 et que la demande en 2020-2021 est plus faible qu’en juin, d’où la réaction négative des marchés. Seul le blé est à la hausse, malgré un constat similaire au maïs et au soya, en raison de la correction à la baisse de la production dans plusieurs pays étrangers. Avant d’analyser chacun des grains, il est important de noter que l’USDA a déclaré ce matin des ventes de 1,37 million de tonnes (Mt) de maïs et 320 000 tonnes de blé vers la Chine.

 

Aux États-Unis, la demande en maïs pour 2019-2020 s’est inclinée de 50 Mbu pour l’éthanol et de 100 Mbu pour le fourrager, de sorte que les stocks finaux se sont redressés de 145 Mbu. Pour 2020-2021, l’USDA a intégré la forte baisse des superficies ensemencées aux États-Unis qui a engendré une réduction de l’estimation de la production de maïs de 995 Mbu. La demande pour le fourrager a également fléchi de 200 Mbu en 2020-2021, tandis que celle pour l’éthanol s’est renforcée de 25 Mbu. Par conséquent, les stocks ont chuté de 675 Mbu pour se situer à 2,65 milliards de boisseaux. Le prix moyen s’est redressé de 0,15 $ US/bu pour s’établir à 3,35 $ US/bu.

Sur la scène mondiale, on remarque le redressement de la demande fourragère chinoise de 3 Mt en 2019-2020 et de 1 Mt en 2020-2021. En Argentine et au Brésil, la production est restée identique à celle du mois passé. Par contre, en 2019-2020, la demande fourragère en Argentine s’est inclinée de 0,5 Mt, les exportations argentines se sont élevées de 2 Mt, au détriment de celles du Brésil qui ont fléchi de 1 Mt. Au final, les stocks mondiaux en 2020-2021 ont été réduits de 22,83 Mt.

 

Quant au soya aux États-Unis, les stocks finaux de 2019-2020 ont augmenté de 35 Mbu, en raison d’une diminution de 50 Mbu de la demande résiduelle partiellement compensée par une hausse de la demande pour la trituration de 15 Mbu. Le prix moyen de 2019-2020 a été redressé de 0,05 $ US/bu pour l’établir à 8,55 $ US/bu. Pour 2020-2021, la légère croissance des superficies ensemencées a engendré un renforcement de la récolte de 10 Mbu. La demande pour la trituration s’est accrue de 15 Mbu. Les stocks finaux ont donc été rehaussés de 30 Mbu pour les situer à 425 Mbu. Le prix s’est raffermi de 0,30 $ US/bu pour s’établir à 8,50 $ US/bu.

À l’international, pour 2019-2020, on constate au Brésil une augmentation de 2 Mt de sa production et de 4 Mt de ses exportations. Pour la Chine, les importations se sont accrues de 2 Mt en 2019-2020 et sa trituration s’est élevée de 1 Mt en 2019-2020 et de 1,5 Mt en 2020-2021. Les stocks mondiaux ont fléchi de 1,26 Mt.

 

En ce qui a trait au blé aux États-Unis, les stocks finaux de 2019-2020 ont été renforcés de 61 Mbu, en raison d’une diminution de la demande fourragère et résiduelle de la même quantité. Pour 2020-2021, la production a été réduite de 53 Mbu en raison de la baisse des superficies ensemencées et récoltées ainsi que de la révision à la baisse du rendement de 0,1 boisseau à l’acre. La demande fourragère a également fléchi de 10 Mbu. Par conséquent, les stocks finaux ont été élevés de 17 Mbu pour les situer à 942 Mbu. Le prix moyen est resté identique à celui du mois passé, ce qui correspond à 4,60 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, la récolte 2020 a été réduite de 1,5 Mt en Union européenne, de 0,5 Mt en Russie et de 0,65 Mt en Afrique du Nord. En Union européenne, la consommation fourragère et les exportations ont fléchi de 1 Mt chacune. En Australie, les exportations se sont appréciées de 0,5 Mt. En Russie, les exportations de blé en 2019-2020 ont été redressées de 1 Mt. Donc au final, les stocks mondiaux ont été diminués de 1,25 Mt.

 

 

  

 

Versions abrégées du rapport de l'offre et de la demande pour le maïs et le soya américains du 10 juillet 2020

 
 

Maïs

OD Mais 

Soya 

OD Soya

 

Version Excel

Version Excel

     

 

Consultez les liens suivants pour avoir accès aux plus récents rapports complets de l'USDA:

 

Rapport de l'offre et la demande mondiales - Dernière mise à jour: 10 juillet 2020

  • Prochaine publication: 12 août 2020 

 

Rapport sur les stocks de grains - Dernière mise à jour: 30 juin 2020

  • Prochaine publication:  30 septembre 2020

 

Rapport sur les intentions d'ensemencement - Dernière mise à jour: 31 mars 2020

  • Prochaine publication:  31 mars 2021

 

Rapport des superficies ensemencées - Dernière mise à jour: 26 juin 2020

  • Prochaine publication: juin 2021

Sur le même thème

Pourrait vous intéresser