L'Écho-Marché - Mars 2023

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Mars 2023

Date de publication : 10 avril 2023

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Ce rapport a été baissier pour le maïs et le blé étant donné la hausse des stocks de maïs aux États-Unis et l’augmentation de la production mondiale, tandis qu’il a été haussier pour le soya en raison de la diminution des stocks aux États-Unis. La réduction des récoltes en Argentine était déjà anticipée et les marchés n’y ont pas réagi.

 

MAïS

Aux États-Unis, les exportations de maïs ont été abaissées de 75 millions de boisseaux (Mbu) en raison du rythme lent des ventes, augmentant ainsi les stocks de la même quantité les situant à 1 342 Mbu. Le prix s’est incliné de 0,10 $ US/bu pour s’établir à 6,60 $ US/bu.

La production argentine a fléchi de 7 Mt, diminuant les exportations de la même quantité et les exportations ukrainiennes se sont accrues de 1 Mt. Les stocks mondiaux se sont redressés de 1,18 Mt.

 

SOYA

La trituration de soya aux États-Unis a reculé de 10 Mbu et les exportations se sont renforcées de 25 Mbu. Les stocks se sont alors inclinés de 15 Mbu pour les situer à 210 Mbu, soit les plus bas en 7 ans. Le prix moyen est identique à celui du dernier rapport à 14,30 $ US/bu.

La production argentine de soya a été réduite de 8 Mt. Les stocks mondiaux se sont abaissés de 2,02 Mt.

 

BLÉ

L’offre et la demande de blé aux États-Unis sont restées inchangées par rapport au mois passé, de même que le prix moyen à 9,00 $ US/bu.

La production mondiale s’est redressée de 5,14 Mt grâce, entre autres à une augmentation de 2,4 Mt au Kazakhstan et de 1 Mt en Australie. Les stocks mondiaux ont tout de même fléchi de 2,14 Mt en raison d’une diminution des stocks en Chine.

 

 
 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 8 mars 2023

 


 

LES INTENTIONS D'ENSEMENCEMENTS AUX ÉTATS-UNIS

Les intentions d’ensemencement aux États-Unis se situent à 92 millions d’acres (Ma) pour le maïs, 87,5 Ma de soya et 49,9 Ma de blé, ce qui, comparativement à l’an passé, représente des hausses respectives de 3,4 Ma, 0,1 Ma et 4,1 Ma. Les superficies de maïs sont supérieures de 1 Ma par rapport à la prévision dévoilée en février dernier lors de l’USDA Outlook. De plus, le total des superficies pour les trois principales cultures est particulièrement élevé à 229,4 Ma, en regard de l’an passé à 221,8 Ma.

 

 

L'UKRAINE ET LA RUSSIE

L’accord sur les exportations de grains par la mer Noire arrivait à échéance le 19 mars dernier et la Russie avait fait part de son mécontentement au vu des obstacles de l’occident sur les exportations russes. La Russie avait déclaré qu’elle était prête à renouveler cette entente pour 60 jours seulement, alors que l’Ukraine et la Turquie ont maintenu qu’elles négociaient pour la durée initiale de 120 jours. L’accord a été renouvelé le 19 mars, mais une certaine confusion règne. En théorie, l’accord est de 120 jours, techniquement il sera de 60 jours, même si l’absence d’objection de la Russie devrait garantir une durée de 120 jours. Pour les marchés, les exportations de grains à partir des trois ports ukrainiens vont se poursuivre, et c’est tout ce qui compte.

 

LA DEMANDE CHINOISE

La demande chinoise en grains américains a repris en mars, mais pour le maïs seulement, car le maïs brésilien n’est pas disponible sur les marchés internationaux contrairement au soya brésilien qui est foisonnant. Depuis la mi-mars, l’USDA publiait quasi quotidiennement des ventes de maïs américain à la Chine pour une quantité de 100 000 tonnes et plus. Au final, la Chine a acheté 3,02 Mt de maïs américain en mars.

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

Au Brésil, les récoltes de soya sont complétées à 70 % par rapport à 75 % l’an passé. Les conditions météo ont été bénéfiques pour le maïs safrinha alors que les ensemencements de celui-ci sont terminés à 96 %. En Argentine, les conditions météo ont été néfastes pour les cultures, confirmant ainsi une très mauvaise récolte, comme le démontre la condition de bonne à excellente des principales cultures : à la fin du mois, celle du soya se situait à 4 % et 9 % pour le maïs.

 

LE MARCHÉ LOCAL

Les bases se sont inclinées au Québec. Celles du maïs ont fléchi de 0,03 $ US/bu pour livraison immédiate et 0,14 $ US/bu pour livraison à la récolte, s’établissant à -0,17 $ US/bu et -0,23 $ US/bu, respectivement. Pour le soya, elles ont diminué de 0,09 $ US/bu pour livraison immédiate et de 0,03 $ US/bu pour livraison à la récolte se situant respectivement à 0,21 $ US/bu et -0,22 $ US/bu.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er avril 2023



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er avril 2023

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er avril 2023

 

Rapports à surveiller en avril:

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540