L'Écho-Marché - Juin 2023

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Juin 2023

Date de publication : 3 juillet 2023

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport mensuel de l’USDA a été un peu baissier, avec une légère hausse des stocks américains de maïs, de soya et de blé en 2024.

MAÏS

L’USDA a abaissé les exportations américaines de maïs en 2022-2023 de 50 millions de boisseaux (Mbu) pour tenir compte du retard des ventes. Les stocks ont été rehaussés de 35 Mbu pour les deux années, s’établissant à 1 452 Mbu en 2023 et 2 257 Mbu en 2024. Le prix moyen est resté inchangé à 4,80 $ US/bu.

La production du maïs s’est renforcée de 2 millions de tonnes (Mt) au Brésil, et s’est inclinée de 2 Mt en Argentine, s’établissant respectivement à 132 Mt (un record) et 35 Mt. Les exportations du Brésil sont censées atteindre 55 Mt contre 53 Mt pour les États-Unis.

 

SOYA

Les exportations de soya sont abaissées de 15 Mbu en 2022-2023. Les stocks sont en hausse de 15 Mbu pour les deux années, s’établissant à 230 Mbu en 2023 et 350 Mbu en 2024. Le prix moyen est demeuré inchangé à 12,10 $ US/bu.

La production brésilienne record de soya a été redressée de 1 Mt pour s’établir à 156 Mt, tandis que la récolte argentine a de nouveau été réduite, cette fois de 2 Mt pour s’établir à 25 Mt.

BLÉ

Le rendement du blé s’est accru de 0,2 boisseau à l’acre (bu/a) pour se situer à 44,9 bu/acre, entrainant une hausse de 6 Mbu de la production, et également des stocks en 2024. Le prix moyen du blé a chuté de 0,30 $/bu pour s’établir à 7,70 $/bu.

Les stocks mondiaux de blé ont été rehaussés de 6,4 Mt en 2024, en raison de la croissance de la production de 1 Mt en Ukraine, de 1,5 Mt en Union européenne et de 3,5 Mt en Russie. D’ailleurs, les exportations de la Russie ont augmenté de 1 Mt, atteignant un niveau record de 46,5 Mt. Les importations chinoises de blé ont été élevées de 1,5 Mt en raison des problèmes de qualité de la production locale qui a été frappée par des inondations.

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 9 juin 2023

 


 

LES SUPERFICIES ET LES STOCKS AUX ÉTATS-UNIS

Les superficies ensemencées de maïs ont grandement augmenté en mars, au détriment de celles de soya, tandis que celles de blé ont légèrement fléchi. Comparativement aux données publiées en mars dernier, les superficies ont été redressées de 2,1 millions d’acres (Ma) pour le maïs (94,1 Ma), et elles ont été réduites de 4 Ma pour le soya (83,5 Ma) et de 0,2 Ma pour le blé (49,6 Ma). L’USDA a également publié les stocks de grains en date du 1er juin et dans le cas du blé, ce sont les stocks de fin de l’année récolte. Les stocks des trois principaux grains ont été inférieurs aux attentes du marché et à ceux de l’an dernier à pareille date. Ceux de blé se sont établies à 580 millions de boisseaux (Mbu) comparativement aux 598 Mbu publiés dans le rapport de l’offre et la demande de l’USDA du 9 juin.

 

L'ÉTAT DES CULTURES AUX ÉTATS-UNIS

Les cultures aux États-Unis ont énormément souffert du temps sec. Par rapport au début du mois, la condition de bonne à excellente a chuté de 14 % pour le maïs, de 11 % pour le soya et de 4 % pour le blé de printemps, pour s’établir respectivement à 50 %, 51 % et 50 %. La récolte de blé d’automne a débuté en juin et est complétée à 24 %. Selon le système de surveillance de la sécheresse aux États-Unis, la proportion de terres anormalement sèches s’est accrue de 25 % dans le Midwest et a diminué de 9 % pour les Grandes Plaines, pour se situer à 91 % et 51 %, respectivement.

 

L'UKRAINE ET LA RUSSIE

La confiance en un renouvellement de l’accord sur les exportations par la mer Noire le 16 juillet prochain n’était pas très élevée au début du mois étant donné que Kyiv accuse Moscou de ralentir volontairement les exportations de grains. En octobre 2022, 4,2 Mt de denrées alimentaires étaient exportées grâce à cette entente comparativement à 1,3 Mt en mai 2023. Or, depuis, l’Ukraine a regagné du terrain, un important barrage a été partiellement détruit, inondant des dizaines de milliers d’hectares et un pipeline transportant l’ammoniac russe jusqu’en Ukraine a été attaqué. Ces éléments risquent donc de nuire à la reconduction de l’accord le mois prochain.

 

LA DEMANDE CHINOISE

Les achats chinois en grains américains sont pratiquement inexistants étant donné la récolte record de maïs et de soya au Brésil. Les importations chinoises de soya en mai en provenance du Brésil se sont accrues de 40 % par rapport à l’année dernière à 10,94 Mt, comparativement à celles des États-Unis à 0,92 Mt en baisse de 47 %. Les importations chinoises de maïs en mai se sont inclinées de 20 % par rapport à l’an passé pour se situer à 1,66 Mt, tandis que celles de blé ont augmenté de 72 % pour s’établir à 1,15 Mt.

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

Au Brésil, en date du 22 juin, la récolte de maïs safrinha est complétée à 9 % dans le centre-sud du pays, comparativement à 20 %l’an passé à pareille date, selon AgRural. De plus, le rendement du maïs serait excellent. En Argentine, la récolte du maïs est complétée à 48 % comparativement à la moyenne quinquennale à 58 %.

 

LES SUPERFICIES ENSEMENCÉES AU CANADA

Statistique Canada a dévoilé les données finales sur les ensemencements au Canada en 2023. Par rapport aux données publiées en avril dernier, on note au Québec une croissance plus atténuée des semis de maïs et de blé, une augmentation plutôt qu’une baisse des semis de soya, une réduction plus importante que prévu des superficies d’avoine et d’orge, et une baisse plutôt qu’une hausse des superficies de canola. Les changements apportés par Statistique Canada démontrent bien l’effet des marchés baissiers des derniers mois, particulièrement pour le maïs et l’avoine, ce qui explique en partie la croissance des superficies de soya. D’ailleurs, les superficies de soya ont atteint un record historique et celles d’avoine un creux historique.

En Ontario, il y a eu très peu de changements par rapport aux données publiées en avril. Au Canada, comparativement aux données d’avril, la baisse des superficies d’avoine s’est exacerbée au profit des autres principaux grains, car tout comme au Québec, le niveau des prix de l’avoine pour la prochaine année récolte est trop faible par rapport aux autres grains. Les superficies d’avoine ont atteint un creux historique tandis que celles de maïs sont un record.

 

Tableau : Superficies ensemencées en hectares au Canada de 2022 à 2023

Source: Statistique Canada

 

L'ÉTAT DES RÉCOLTES AU QUÉBEC

Les semis se sont bel et bien terminés en juin. Selon le plus récent rapport sur l’état des cultures de la FADQ, en date du 20 juin, le développement des cultures est affecté par le déficit hydrique. Bien que les précipitations aient été supérieures à la normale entre le 7 et le 20 juin dans la majorité des régions, un manque d’eau se fait toujours ressentir dans l’ensemble des régions du Québec. Les températures particulièrement fraîches de la dernière période ont eu un effet négatif sur les cultures.

 

LE MARCHÉ LOCAL

Les bases locales du maïs ont continué de chuter à un niveau anormalement faible, tant pour l’ancienne que la nouvelle récolte. Les bases du maïs ont fléchi de 0,04 $ US/bu pour livraison immédiate et de 0,13 $ US/bu pour livraison à la récolte, les situant respectivement à -0,83 $ US/bu et -0,49 $ US/bu. La base du soya pour livraison à la récolte s’est également inclinée, en baisse de 0,13 $ US/bu pour s’établir à -0,44 $ US/bu.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 juillet 2023



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 juillet 2023

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 juillet 2023

 

Rapports à surveiller en juillet :

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540