L'Écho-Marché - février 2024

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Février 2024

Date de publication : 1er mars 2024

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA

Le rapport de l’USDA sur l’offre et la demande des grains comportait peu de changements majeurs et était baissier pour tous les grains, notamment le soya. L’USDA a abaissé légèrement la demande de grains aux États-Unis, augmentant ainsi les stocks, et a réduit les récoltes au Brésil.

MAÏS

Dans le rapport de l’USDA, la consommation de maïs pour l’alimentation humaine aux États-Unis a fléchi de 10 millions de boisseaux (Mbu), augmentant ainsi les stocks de la même quantité pour situer ces derniers à 2 172 Mbu. Le prix moyen est resté identique à celui du mois passé à 4,80 $ US/bu.

La production brésilienne a été abaissée de 3 millions de tonnes (Mt) en raison d’une réduction des superficies ensemencées, et les exportations ont été diminuées de 2 Mt. En Ukraine, les exportations ont été redressées de 2 Mt. Les stocks finaux ont été réduits de 3,16 Mt.

 

SOYA

Aux États-Unis, les exportations de soya ont fléchi de 35 Mbu afin de refléter le rythme des exportations actuelles, redressant les stocks de la même quantité pour les établir à 315 Mbu. Le prix moyen de la fève s’est déprécié de 0,10 $ US/bu pour valoir 12,65 $ US/bu.

La récolte brésilienne a été affaiblie de 1 Mt, en raison d’une réduction des superficies ensemencées. Les stocks finaux ont été renforcés de 1,43 Mt.

 

BLÉ

La consommation alimentaire de blé aux États-Unis a diminué de 10 Mbu, redressant les stocks finaux de la même quantité pour les établir à 658 Mbu. Le prix moyen est demeuré le même que le mois passé à 7,20 $ US/bu, tous blés confondus.

Les récoltes se sont accrues de 0,5 Mt en Argentine et de 1 Mt en Iraq, compensant les diminutions de 0,3 Mt au Brésil et de 0,3 Mt au Royaume-Uni. Les stocks finaux ont reculé de 0,59 Mt.

 

 
 * Estimations ** Prévisions

 

 

 

 

LES EXPORTATIONS AUX ÉTATS-UNIS

Les États-Unis accusent de sérieux retards autant dans leurs exportations que dans leurs ventes à l’exportation. En date du 26 février, les ventes totales pour l’année en cours par rapport à l’année récolte précédente manifestaient un retard de 18 % pour le blé et de 22 % pour le soya, tandis qu’elles étaient en avance de 36 % pour le maïs. En date du 29 février, les ventes à l’exportation comparativement à la moyenne quinquennale accusent un retard de 13 % pour le blé, de 6 % pour le maïs et de 16 % pour le soya.

 

LA DEMANDE CHINOISE 

La demande chinoise pour les grains américains a été assez faible ce mois-ci alors que les festivités du Nouvel An chinois commençaient le 10 février (les sept premiers jours étaient fériés), et qui se terminait officiellement le 24 février. En fait, la seule vente de grain américain de plus de 100 000 tonnes en une journée rapportée par l’USDA était composée de sorgho. En janvier dernier, le cheptel de truies a diminué de 6,9 % par rapport au mois passé, ce qui indique que le secteur porcin chinois reste en difficulté. 

 

L'AMÉRIQUE DU SUD

Au Brésil, le temps sec a permis d’accomplir un battage rapide de la fève de soya et des semis accélérés de maïs safrinha. La récolte de soya est complétée à 40 % et les semis de maïs safrinha dans le centre-sud du pays sont à 73 % comparativement à l’an passé à respectivement 33 % et 56 %. Le temps sec au Brésil a incité plusieurs firmes à réviser à la baisse la production de soya aux alentours de 147,7 Mt alors que l’USDA l’estime toujours à 156 Mt. En Argentine, le temps sec a été éprouvant pour les cultures. La condition de bonne à excellente a chuté de 12 % pour le soya et de 13 % pour le maïs pour les situer respectivement à 31 % et 27 %.

  

LE MARCHÉ LOCAL

Les bases du maïs se sont inclinées de 0,15 $ US/bu pour livraison immédiate et de 0,13 $ US/bu pour livraison à la récolte, les situant respectivement à 0 $ US/bu et -0,21 $ US/bu. Les valeurs du maïs sont très près des valeurs à l’exportation, mais il semble que le volume de maïs commercialisé au Québec soit insuffisant pour l’exportation. Les bases du soya se sont accrues de 0,02 $ US/bu pour livraison immédiate et de 0,10 $ US/bu pour livraison à la récolte, pour s’établir respectivement à -0,28 $ US/bu et -0,41 $ US/bu.

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2024

 

SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2024

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2024

 

Rapports à surveiller en mars : 

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540