Amélioration des pratiques pour la production de graines de chanvre biologiques au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Amélioration des pratiques pour la production de graines de chanvre biologiques au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Faisant suite aux rapports déposés début octobre au MAPAQ et au ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec par la Fédération de l’UPA Saguenay–Lac-Saint-Jean et le comité de développement de la filière chanvre SLSJ, dans le cadre du projet intitulé « Amélioration des pratiques pour la production de graines de chanvre biologiques au SLSJ » pour lequel les Producteurs de grains du Québec sont partenaires financiers, voici les principaux résultats :

 

▪ Le séchage et le transfert entre le séchoir et le silo d’entreposage sont les deux étapes où des augmentations significatives ont été observées chez certaines fermes.

▪ L’absence d’agitation mécanique durant le séchage a été identifiée comme étant la cause la plus probable de l’augmentation des comptes bactériens pour cette étape.

▪ Également, la gestion de la ventilation des grains dans le séchoir en fonction de l’humidité des grains à l’entrée est également suspectée de mener à des défauts de qualité sur le produit fini.

▪ L’analyse des premiers lots pointe vers des conditions d’avant récolte favorables pour certaines fermes et défavorables pour d’autres.

▪ La ferme 4 semble se démarquer par ses comptes totaux systématiquement moins élevés dans l’ensemble des analyses effectuées et la faible variation observée dans les résultats.

▪ Différence de 0,9 log de BAM observée entre les séchoirs standards et le TopDry, bien que cette dernière se soit révélée non significative dans le cadre de cette analyse.

▪ L’humidité à l’entrée du séchoir impacte différemment les résultats bactériologiques de chacune des fermes. Voir les détails à la section 2.7.

▪ L’entreposage prolongé (conditions hivernales) a permis de réduire significativement les comptes bactériens chez 4 des 5 fermes, de l’ordre de 0,4 à 1,1 log ufc/g.

 

Ce projet a permis, entre autres, de valider la performance agronomique régionale en grande parcelle du cultivar Altair et de le comparer aux cultivars largement utilisés au Québec. La performance de ce cultivar monoïque révélée par des essais en plus petites parcelles, deux années consécutives, n’a pas donné suite en 2020. Toutefois, d’autres essais comparatifs avec ce cultivar devraient être poursuivis.

Pour le développement de la filière régionale, il est très important de demeurer à l’affût des derniers développements génétiques et de poursuivre des essais comparatifs des performances de plusieurs cultivars. La génétique utilisée aujourd’hui ne sera certainement pas celle de demain!

Aussi, la campagne de caractérisation minérale du sol et foliaire, réalisée dans le cadre de ce projet, ouvre des portes importantes sur des investigations à court et moyen termes. Comme prédit, les données recueillies lors du projet sont les premières d'une compilation pertinente pour approfondir notre compréhension concernant la nutrition du chanvre dans un objectif d’optimisation des résultats de la production. Ces résultats feront l’objet d’analyses et d’interprétations plus approfondies au cours de la prochaine année. Ces données suscitent déjà beaucoup d’intérêt auprès des producteurs régionaux de chanvre industriel. Finalement, la fertilisation potassique ne semble pas avoir eu d’effet sur les rendements de la culture. Toutefois, la compilation des caractérisations foliaires a permis de cibler les éléments dont le contenu foliaire est généralement bas ou carencé. Ainsi, le phosphore, le soufre, le calcium, le magnésium et le manganèse devraient faire l’objet d’investigations futures.
 

Instaurer une coordination pour la filière

La mise en œuvre d’une coordination plus officielle pour favoriser un développement plus structuré de la filière grain du chanvre industriel est très positive. Depuis le début du projet, le comité s’est élargi, et de nouvelles priorités et de nouveaux objectifs sont déjà en cours de réflexion. À ce titre, une phase 2 du présent projet, incluant le maintien et le développement de la coordination, est en cours de rédaction.