Rapports - USDA


Publié le: 10 janvier 2020

Analyse du rapport du 10 janvier 2020

 

Ce rapport sur l’offre et la demande dans le secteur des grains de l'USDA a été neutre. Celui-ci contenait pourtant quelques bonnes nouvelles, telles que la réduction des superficies aux États-Unis, mais celles-ci ont été dissipées par la hausse des rendements. Les stocks restent donc au même niveau qu’en décembre. Par ailleurs, ce rapport montre bien que le rythme lent des exportations malmène, une fois de plus, le portrait du maïs.

 

Aux États-Unis, pour le maïs, les stocks de début ont augmenté de 107 millions de boisseaux (Mbu) en raison d’une révision de la demande pour l’alimentation animale en 2018-2019. Pour 2019-2020, l’USDA a diminué les superficies ensemencées et récoltées de 200 000 et 300 000 acres (a), respectivement. Il a de plus redressé le rendement de 1 boisseau à l’acre (bu/a), ce qui le situe à 168 bu/a. La production s’accroit alors de 31 Mbu. La demande pour l’alimentation a été revue à la hausse de 250 Mbu afin de refléter l’écoulement de septembre à novembre. Or, les exportations se sont inclinées de 75 Mbu en raison du rythme lent des expéditions; à ce titre, l’estimation de l’USDA est encore bien supérieure au rythme actuel des ventes et expéditions. Les stocks finaux ont légèrement fléchi, soit de 18 Mbu. Le prix est resté inchangé à 3,85 $ US/bu.

Sur la scène mondiale, les stocks de fin de maïs se sont resserrés de 2,75 millions de tonnes (Mt). Cela est principalement dû, d’une part, à une révision à la baisse de la consommation pour l’alimentation animale de 0,5 Mt et à une hausse des exportations de 1 Mt au Brésil en 2018-2019, et d’autre part, à une croissance de 1 Mt de la consommation animale en Chine en 2018-2019 et 2019-2020.

 

En ce qui a trait au soya aux États-Unis, les stocks de début se sont inclinés de 4 Mbu à la suite d’une révision à la hausse de la demande en 2018-2019. Pour 2019-2020, les superficies ensemencées et récoltées ont été abaissées respectivement de 400 000 et 600 000 acres, tandis que le rendement a été élevé de 0,5 bu/a, pour s’établir à 47,4 bu/a. La production s’est donc renforcée de 8 Mbu et les importations ont reculé de 5 Mbu. Finalement, les stocks sont demeurés identiques à ceux de décembre à 475 Mbu. Le prix moyen du soya s’est apprécié de 0,15 $/bu pour se situer à 9 $/bu.

À l’international, les stocks se sont accrus de 0,27 Mt en raison d’une diminution de la demande brésilienne de 0,5 Mt en 2018-2019 et de 0,3 Mt en 2019-2020, ce qui neutralise la croissance de la demande chinoise de 0,5 Mt.

 

Le portrait du blé aux États-Unis s’est légèrement amélioré grâce à une hausse de la demande pour la consommation fourragère de 10 Mbu. Les stocks finaux ont alors été réduits de 9 Mbu. Le prix est resté inchangé à 4,55 $/bu.

 

Sur l’échiquier mondial, les stocks ont reculé de 1,42 Mt. La production a été corrigée à la baisse de 1 Mt en Russie et de 0,5 Mt en Australie, amortissant l’augmentation de 0,5 Mt en Union européenne. Les exportations se sont élevées de 0,5 Mt en Ukraine et de 2 Mt en Union européenne, en raison de leur plus grande compétitivité en termes de prix.

 

 

  

 

Versions abrégées du rapport de l'offre et de la demande pour le maïs et le soya américains du 10 janvier 2020

 
 

Maïs

OD Mais 

Soya 

OD Soya

 

Version Excel

Version Excel

     

 

Consultez les liens suivants pour avoir accès aux plus récents rapports complets de l'USDA:

 

Rapport de l'offre et la demande mondiales - Dernière mise à jour: 10 janvier 2020

  • Prochaine publication: 11 février 2020 

 

Rapport sur les stocks de grains - Dernière mise à jour: 10 janvier 2020

  • Prochaine publication:  31 mars 2020

 

Rapport sur les intentions d'ensemencement - Dernière mise à jour: 29 mars 2019

  • Prochaine publication:  31 mars 2020

 

Rapport des superficies ensemencées - Dernière mise à jour: 28 juin 2019

  • Prochaine publication: 26 juin 2020

Sur le même thème

Pourrait vous intéresser