Rapports - USDA


Publié le: 11 février 2020

Analyse du rapport du 11 février 2020

 

Le rapport de l’USDA a été neutre, alors que plusieurs s’attendaient à une amélioration notable du bilan du soya étant donné la promesse d’achats chinois pour 36,5 G$ US de produits agricoles américains, lors de la signature de la phase 1 de l'entente entre les États-Unis et la Chine. Or, la moitié des recettes des exportations agricoles américaines vers la Chine provient généralement des ventes du soya.

 

Pour le maïs, aux États-Unis, les exportations ont été réduites de 50 millions de boisseaux (Mbu) afin de refléter le rythme lent des expéditions de janvier. La demande pour la production d’éthanol a été renforcée de 50 Mbu en raison de la bonne production d’éthanol en janvier. Les stocks et le prix moyen demeurent alors inchangés à 1 892 Mbu et à 3,85 $ US/bu.

Sur la scène mondiale, la production s’est accrue de 0,3 million de tonnes (Mt) en Ukraine et de 0,5 Mt en Afrique du Sud. Toutefois, la consommation a été élevée de 0,50 Mt au Brésil et les exportations ont été redressées de 0,5 Mt en Ukraine, de 0,5 Mt en Afrique du Sud et de 0,4 Mt en Union européenne. De ce fait, les stocks de fin se sont inclinés de 0,97 Mt pour s’établir à 296,84 Mt.

 

Quant au soya, les exportations américaines ont été redressées de 50 Mbu, faisant ainsi diminuer les stocks de la même quantité pour les situer à 425 Mbu, sous le niveau de 2017-2018 qui précédait la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. L’USDA a expliqué que cette correction traduisait la croissance des importations chinoises du mois dernier. Cependant, cette estimation est loin de correspondre aux attentes vis-à-vis de la phase 1. Le prix moyen s’est d’ailleurs déprécié de 0,25 $ US/bu pour s’établir à 8,75 $ US/bu afin de refléter le niveau actuel des prix, malgré le fait qu’il avait été rehaussé de 0,15 $ US/bu le mois passé.

Au Brésil, la production a été accrue de 2 Mt, pour se situer à 125 Mt, un record, grâce à des conditions météo favorables au Mato Grosso ainsi qu'à l’augmentation des précipitations dans le sud et le nord-est du pays. Les importations chinoises ont été élevées de 3 Mt, pour s’établir à 88 Mt, afin de tenir compte de la progression de la trituration, selon l’USDA. Or, cette dernière n’a été redressée que de 1 Mt, de sorte que les stocks finaux en Chine se sont intensifiés de 2 Mt, contribuant ainsi à la croissance des stocks mondiaux de 2,19 Mt, lesquels se situent à 98,86 Mt.

 

En ce qui concerne le blé, seules les exportations ont été révisées à la hausse, de 25 Mbu, reflétant la compétitivité du blé américain sur la scène internationale. Les stocks ont été réduits de la même quantité, ce qui les porte à 940 Mbu. Le prix moyen demeure quant à lui inchangé à 4,55 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, la production s’est inclinée de 0,4 Mt en Afrique du Nord et les importations se sont accrues de 0,8 Mt en Chine et de 0,7 Mt en Turquie, principalement. Les exportations ont été redressées de 1 Mt en Union européenne et de 0,8 Mt au Kazakhstan, supplantant la baisse de 0,5 Mt au Canada. Finalement, les stocks sont restés relativement inchangés à 288,03 Mt.

 

 

  

 

Versions abrégées du rapport de l'offre et de la demande pour le maïs et le soya américains du 11 février 2020

 
 

Maïs

OD Mais 

Soya 

OD Soya

 

Version Excel

Version Excel

     

 

Consultez les liens suivants pour avoir accès aux plus récents rapports complets de l'USDA:

 

Rapport de l'offre et la demande mondiales - Dernière mise à jour: 11 février 2020

  • Prochaine publication: 10 mars 2020 

 

Rapport sur les stocks de grains - Dernière mise à jour: 10 janvier 2020

  • Prochaine publication:  31 mars 2020

 

Rapport sur les intentions d'ensemencement - Dernière mise à jour: 29 mars 2019

  • Prochaine publication:  31 mars 2020

 

Rapport des superficies ensemencées - Dernière mise à jour: 28 juin 2019

  • Prochaine publication: 26 juin 2020

Sur le même thème

Pourrait vous intéresser