L'Hebdo - 25 juin 2019

L'Hebdo est le bulletin hebdomadaire du Service d’information sur les marchés des Producteurs de grains du Québec. Il fait le point sur les faits saillants des marchés pour la semaine.


Dernière édition : Semaine du 17 au 21 juin 2019

Date de publication : Le 25 juin 2019

L'attention des marchés s'est détournée des semis pour se reporter sur le développement des cultures. Le surplus d’eau des semaines précédentes et le temps humide, jugés négatifs pour les semis du maïs, sont plutôt positifs pour le développement des cultures. Par ailleurs, les producteurs qui n’ont pas réussi à semer risquent d’abandonner complètement leurs champs afin d’obtenir une indemnisation des assurances. Sur la scène politique, Donald Trump et Xi Jinping ont annoncé qu’ils se rencontreront lors du sommet du G20 qui aura lieu au Japon les 28 et 29 juin. Plusieurs commentateurs estiment que ces deux pays en profiteront pour annoncer un nouveau round de négociation, mais qu’une entente ne risque pas de se conclure cette année.

Selon le dernier rapport sur l’état des cultures de l’USDA, comparativement à la moyenne quinquennale, aux États-Unis, les semis sont complétés à 92 % pour le maïs (-8 %) et à 77 % pour le soya (-16 %). Les données montrent que les semis de maïs ont bien progressé ces derniers jours, particulièrement dans les États qui accusaient un important retard. Comparativement à la semaine passée, la condition de bonne à excellente est de 59 % pour le maïs (inchangé), de 64 % pour le blé d’automne (inchangé) et de 77 % pour le blé de printemps (-4 %). La récolte de blé d’automne est complétée à 8 %, accumulant un retard de 12 % vis-à-vis de la moyenne des cinq dernières années. Les ventes à l’exportation ont été décevantes pour le blé et le maïs, et au-delà des attentes pour le soya : les ventes ont été de 38 402 tonnes (t) de maïs et 571 512 t de soya pour l’année récolte 2018-2019, et de 187 567 t de blé, 360 834 t de maïs et 200 027 t de soya pour l’année 2019-2020. Par rapport à l’année précédente, les ventes accusent un retard de 14 % pour le maïs, de 16 % pour le soya, et elles sont en avance de 27 % pour le blé. Les expéditions hebdomadaires américaines ont été égales aux attentes du marché, sans être à tout casser : 375 365 t de blé, 653 875 t de soya et 675 302 t de maïs. Par rapport à l’an passé à pareille date, les expéditions accusent un retard de 4 % pour le maïs et de 26 % pour le soya, tandis que celles de blé sont pratiquement équivalentes. La production d’éthanol a fléchi de 15 000 barils par jour et les stocks ont diminué de 192 000 barils, ce qui les porte à 1,08 million de barils par jour et 21,61 millions de barils.

L’Association américaine des triturateurs d’oléagineux a publié ses données mensuelles, lesquelles sont en deçà des anticipations du marché et inférieures aux résultats d’avril 2019 et de mai 2018. La quantité de soya transformé s’est inclinée à 154,8 millions de boisseaux, les stocks d’huile de soya ont chuté à 1,58 milliard de livres et les exportations de tourteau de soya ont fléchi à 617 318 t.

En Russie, les estimations de la production de blé ainsi que celles de ses exportations se sont inclinées d’environ 500 000 t à cause du temps sec. D’ailleurs, les prévisions météo ne montrent pas d’amélioration de la situation à court terme. Au Brésil, la récolte du maïs est complétée à 10 % au niveau national et les producteurs pourraient en exporter 38 millions de tonnes (Mt) cette année, comparativement à l’estimation de l’USDA à 34 Mt. L’Australie est très sèche, elle pourrait récolter 11 % moins de blé que prévu et ses exportations s’inclineraient de 18 %.

Les bases du maïs ont commencé la semaine à 1,91 $ CA/bu pour une livraison immédiate et 1,31 $ CA/bu pour une livraison à la récolte, et elles l’ont terminée à 2,29 et 1,36 $ CA/bu, respectivement. En début de semaine, les bases du soya ont été de 2,89 $ CA/bu pour une livraison immédiate et 2,34 $ CA/bu pour une livraison à la récolte, et à la fin de la semaine, elles étaient de 2,70 et 2,48 $ CA/bu.

 

Évolution des contrats à terme du maïs et du soya à la Bourse de Chicago :

Source 
:
REUTERS