L'Hebdo

L'Hebdo

L'Hebdo est le bulletin hebdomadaire du Service d’information sur les marchés des Producteurs de grains du Québec. Il fait le point sur les faits saillants des marchés pour la semaine.


Dernière édition : Semaine du 12 au 16 août 2019

Date de publication : Le 19 août 2019

 

Le contrat à terme du maïs a connu en une semaine sa plus grande perte des trois dernières années, en raison du rapport de l'USDA sur l’offre et la demande du mois d’août. D’ailleurs, la perte de valeur du maïs a atteint son seuil maximal (limit down) en une seule séance boursière, car les marchés s’attendaient à une réduction des superficies ensemencées plus importante, et ne s’attendaient pas à une hausse du rendement du maïs. Pour 2019-2020, aux États-Unis, les superficies ensemencées de maïs ont diminué de 1,7 million d’acres (Ma) et les rendements ont augmenté de 3,5 boisseaux à l’acre (bu/a), ce qui a occasionné une augmentation de la production de 26 millions de boisseaux (Mbu), la situant à 13,90 milliards de boisseaux (Gbu). La demande pour l’éthanol a reculé de 25 Mbu et les exportations ont perdu 125 Mbu. Par conséquent, les stocks se sont accrus de 171 Mbu, pour atteindre 2,18 Gbu. Le prix moyen a fléchi de 0,10 $ US/bu pour se situer à 3,60 $ US/bu. La demande mondiale a chuté de 5,88 millions de tonnes (Mt) à cause de la baisse de la demande chinoise pour les rations animales.

Pour 2019-2020, aux États-Unis, les superficies ensemencées ont reculé de 3,3 Ma et le rendement a été laissé tel quel, ce qui a occasionné une diminution de la production de 165 Mbu, pour la situer à 3,68 Gbu. Les exportations ont été corrigées à la baisse de 100 Mbu, mais elles sont toujours supérieures à celles de l’an passé à 1 700 Mbu. Les stocks ont alors été réduits de 40 Mbu, pour se retrouver à 755 Mbu. Le prix est resté à 8,40 $ US/bu. À l’international, les importations chinoises ont diminué de 2 Mt.

Aux États-Unis, le rendement du blé a été élevé de 1,6 bu/a. La production s’est ainsi accrue de 59 Mbu, les stocks ont été redressés de 14 Mbu et le prix s’est déprécié de 0,20 $ US/bu, se situant à 5,00 $ US/bu. Sur l’échiquier mondial, la production a été réduite de 3,39 Mt entre autres à cause d’une diminution de 1,3 Mt en Union européenne, de 1,2 Mt en Russie et de 1 Mt au Kazakhstan. La demande a reculé de 1,99 Mt principalement en raison de la baisse de la demande pour l’alimentation animale de 0,5 Mt en Union européenne et en Russie. Les stocks mondiaux se sont alors inclinés de 1,06 Mt.

Selon le rapport sur l’état des cultures aux États-Unis, le stade denté du maïs et le remplissage de la gousse accusent toujours un sérieux retard vis-à-vis de la moyenne quinquennale. Par rapport à la semaine dernière, la condition de bonne à excellente est de 57 % pour le maïs (inchangé), 54 % pour le soya (inchangé) et 69 % pour le blé de printemps (-4 %). Comparativement à la moyenne quinquennale, les récoltes sont complétées à 89 % pour le blé d’automne (-7 %) et à 8 % pour le blé de printemps (-22 %). Les ventes hebdomadaires américaines à l’exportation sont bonnes pour le soya et le blé, mais médiocres pour le maïs. Pour 2018-2019, les ventes ont été de 56 000 tonnes (t) de maïs, alors qu’on note des annulations de 110 000 t de soya. Pour 2019-2020, les ventes sont de 308 000 t de maïs, 817 000 t de soya, et 462 000 t de blé.

Le peso argentin a perdu près de 17 % de sa valeur cette semaine. Cette dévaluation provient des résultats des élections primaires de dimanche dernier qui montrent une défaite de l’actuel président Macri lors des prochaines élections, le 24 novembre. Macri est un président pro-libre marché et sa défaite signifierait un retour à un gouvernement interventionniste, ce qui inquiète les marchés.

Les bases locales du maïs ont commencé la semaine à 2,68 $ CA/bu pour livraison immédiate et 1,36 $ CA/bu pour livraison à la récolte, et elles l’ont terminée à 2,75 et 1,51 $ CA/bu, respectivement. Les bases du soya ont débuté à 2,63 $ CA/bu pour livraison immédiate et 2,40 $ CA/bu pour livraison à la récolte, et elles ont fini respectivement à 2,78 et 2,73 $ CA/bu.

 

Évolution des contrats à terme du maïs et du soya à la Bourse de Chicago

Source : REUTERS

Pour aller plus loin

Sur le même thème