L'Écho-Marché - Octobre 2018


Publié le: 01 novembre 2018

Dernière édition : Octobre 2018

Date de publication : 1er novembre 2018

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

Le rapport mensuel de l’USDA a été mitigé, voire baissier, à cause de l’augmentation des stocks de fin aux États-Unis. Pourtant, les marchés ont terminé en hausse pour le maïs et le soya. La raison en est que l'on anticipait un rapport beaucoup plus baissier, avec des rendements américains et des récoltes plus élevés.

Maïs

Aux États-Unis, la demande pour le fourrager en 2017-2018 a été révisée à la baisse de 148 millions de boisseaux (Mbu), ce qui a contribué au redressement des stocks de 2018 de 138 Mbu. Pour l’année récolte 2018-2019, le rendement a été corrigé à la baisse de 0,6 boisseau à l’acre (bu/a), ce qui a engendré un recul de la production de 49 Mbu. La demande pour le fourrager a diminué de 25 Mbu, mais les exportations ont été relevées de 75 Mbu afin de refléter le rythme très rapide des ventes, par rapport à l’an passé, en raison de son prix compétitif et du déclin des exportations russes. Malgré tout, les stocks se sont accrus de 39 Mbu et le prix moyen n’a pas fluctué, à 3,50 $/bu contre 3,36 $/bu l’année dernière. Sur l’échiquier mondial, les stocks sont estimés en hausse de 2,32 millions de tonnes (Mt) grâce en bonne partie aux changements apportés aux États-Unis.

Soya

Le rendement américain pour 2017-2018 a été renforcé de 0,2 bu/a, et donc la production a été élevée de 19 Mbu. De plus, la demande résiduelle a été diminuée de 24 Mbu, ce qui hausse les stocks de 2018 de 43 Mbu. Pour l’année récolte 2018-2019, le rendement a progressé de 0,3 bu/a et pourtant, la production, elle, s’est légèrement repliée, soit de 3 Mbu, en raison de la baisse de 0,5 million d’acres (Ma) pour les superficies ensemencées et de 0,6 Ma pour les superficies récoltées. Les stocks se sont intensifiés de 40 Mbu et le prix moyen n’a pas changé, à 8,60 $/bu par rapport à 9,33 $/bu l’an passé.

À l’international, les stocks de 2019 se sont accrus de 1,78 Mt à cause de la croissance des stocks de l’année précédente. Ces derniers se sont renforcés de 1,91 Mt grâce, en majeure partie, aux corrections apportées aux États-Unis. En les excluant, on peut remarquer, pour 2017-2018, une remontée de la production brésilienne de 0,3 Mt, à un niveau record de 119,8 Mt, ainsi qu’une hausse de 0,5 Mt des importations de l’Union européenne.

Blé

Aux États-Unis, les corrections sont minimes. On note un redressement de 0,2 bu/a du rendement, de 7 Mbu de la production et de 5 Mbu des importations, tandis que la demande fourragère a décliné de 10 Mbu, ce qui engendre une augmentation de 21 Mbu des inventaires de 2019. La fourchette de prix s’est rétrécie de 10 ¢/bu à ses extrémités pour un prix moyen à 5,10 $/bu, comparativement à 4,72 $/bu l’année dernière.

Sur la scène internationale, les stocks se sont repliés de 1,11 Mt en raison de la révision à la baisse de la production mondiale : elle a diminué de 1,5 Mt en Australie, étant donné la sécheresse persistante et les dommages potentiels causés par le gel; et de 1 Mt en Russie, ce qui se rapproche des estimations officielles du gouvernement russe, qui vacillent entre 68 et 69 Mt.

 

 

* Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 11 octobre 2018



  

L'AVOINE AU CANADA

Les récoltes de l’Ouest canadien ont été retardées par la neige, notamment en Alberta. Dans cette province, en date du 16 octobre, elles étaient complétées à 52 %, ce qui représente un retard de 38 % comparativement à la moyenne des cinq dernières années. L’avoine est la culture la plus touchée dans ce retard. Les récoltes d’avoine sont complétées à 36 % pour l’Alberta. Il est clair pour l’industrie que la qualité de l’avoine a été endommagée par la neige, ce qui pourrait créer un manque d’avoine de consommation humaine au Canada. Toutefois, jusqu'à maintenant, aucun rapport officiel ne fait état de la qualité des grains dans l’Ouest.

 

LE DOLLAR CANADIEN

La Banque du Canada a redressé son taux directeur en raison de la résilience de l’économie canadienne et de l’Accord États-Unis-Mexique-Canada, qui a réduit les incertitudes. Il est passé de 1,50 % à 1,75 %. La Banque du Canada a également déclaré qu’elle adopterait une approche neutre, c’est-à-dire que la cible des taux d’intérêt n’aurait pas pour effet de stimuler ou de limiter la croissance économique. Dans cette optique, d’autres hausses du taux d’intérêt sont à prévoir au cours des prochains mois.

 

LES BASES LOCALES

Habituellement, le mois d’octobre est celui de la récolte de maïs et les bases locales fléchissent en raison de l’abondance de l’offre sur les marchés. Toutefois, cette année, les pluies ont retardé l’entrée au champ. Les opportunités de marché se concentrent donc sur le maïs récolté hâtivement et celui de l’ancienne récolte. Les bases immédiates ont fléchi graduellement, passant de 1,84 $ CA/bu (63 ¢ US/bu) à 1,42 $ CA/bu (21 ¢ US/bu). Les bases pour la nouvelle récolte se sont également inclinées, commençant le mois à 1,35 $ CA/bu (24 ¢ US/bu) et le terminant à 1,24 $ CA/bu (8 ¢ US/bu). Pour ce qui est du soya, les bases en dollars américains ont été très stables, variant entre 34 et 39 ¢ US/bu. Toutefois, les bases en dollars canadiens ont fluctué en fonction de la variation du huard : elles ont commencé le mois à 2,89 $ CA/bu et l'ont terminé à 3,14 $ CA/bu. De plus, il est à noter que les bases du soya ont beaucoup varié d’une vente à une autre, et ce, pour une même région donnée.

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er novembre 2018



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er novembre 2018

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois


Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er novembre 2018


 

Rapports à surveiller en novembre:


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540