L'Écho-Marché - Juin 2018


Publié le: 03 juillet 2018

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Juin 2018

Date de publication : 3 juillet 2018

 

La saga de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine s’est poursuivie en juin. En représailles aux tarifs douaniers annoncés par les États-Unis, la Chine a annoncé un tarif de 25 % sur le soya américain, qui entrerait en vigueur le 6 juillet. Les contrats à terme du soya ont été sous une pression baissière en raison de l’incertitude et du risque entourant le négoce international de la fève, d’autant plus que les cultures américaines ont très bien démarré en raison de conditions météo très favorables. En date du 17 juin, 73 % du soya et 77 % du maïs étaient en bonne ou excellente condition aux États-Unis. Par conséquent, le contrat à terme du soya de novembre est passé de 10,3775 $/bu le 1er juin, à 8,80 $/bu le 29 juin, soit une baisse de 15 % au cours du mois.

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

Le rapport mensuel de l'USDA est sans surprises : il est légèrement positif pour le maïs, et neutre pour le soya et le blé. Les chiffres de production (superficies et rendements) sont inchangés pour les États-Unis. Commençons par la situation du maïs. Comme les exportations gagnent 75 millions de boisseaux (Mbu) dans l’année en cours, les stocks en 2018 sont en baisse de 80 Mbu par rapport au mois passé pour s’établir à 2,1 milliards de boisseaux (Gbu). L’utilisation pour la consommation animale perd 25 Mbu pour atteindre 5,35 Gbu, mais l’utilisation pour l’éthanol est en hausse de 50 Mbu pour s’établir à 5,675 Gbu. Par conséquent, les inventaires en 2019 baissent de 105 Mbu par rapport au mois passé pour atteindre 1,58 Gbu, soit 25 % de moins qu’en 2018 et 31 % de moins qu’en 2017. Le prix médian projeté pour l’an prochain est en hausse de 10 ¢/bu à 3,90 $/bu, contre 3,40 $/bu pour l’année en cours. Pour ce qui est du soya, la trituration pour l’année en cours est en hausse de 25 Mbu pour s’établir à 2,015 Gbu. Par conséquent, les stocks en 2018 perdent 25 Mbu par rapport au mois passé pour atteindre 505 Mbu. La trituration en 2018-2019 gagne 5 Mbu, et les inventaires de 2019 baissent de 30 Mbu par rapport au mois passé pour s’établir à 385 Mbu, soit 24 % de moins qu’en 2018, mais 27 % de plus qu’en 2017. Le prix médian projeté pour l’année en cours est en hausse de 5 ¢/bu à 9,40 $/bu, tandis que le prix médian prévu en 2018-2019 est inchangé à 10 $/bu.

 

Au niveau mondial, la production de blé baisse de 3 millions de tonnes (Mt) en 2018-2019 par rapport au mois passé, mais les inventaires gagnent 2 Mt en 2018 et 2019 pour s’établir à 272 Mt et 266 Mt, respectivement. À la suite du manque de précipitations ce printemps, la production de blé en Russie chute de 3,5 Mt pour s’établir à 68,5 Mt, comparativement au niveau record de 85 Mt atteint l’an passé. Mais comme la Russie a des stocks très abondants, ses exportations ne perdent que 1,5 Mt ce mois-ci pour atteindre 35 Mt en 2018-2019 – le pays demeurera donc le premier exportateur mondial de blé. Pour le Brésil, l’USDA a de nouveau baissé son estimation de la production de maïs pour l’année en cours pour l’établir à 85 Mt; et le département a de nouveau haussé son estimation de la récolte de soya pour la porter à un niveau record de 119 Mt. En Argentine, la production de soya baisse encore pour s’établir à 37 Mt. Les stocks mondiaux de maïs baissent de 2 Mt en 2018 et de 4,5 Mt en 2019 par rapport au mois passé pour s’établir à 192,7 Mt et 154,7 Mt, respectivement. Par contre, les inventaires de soya sont en légère hausse pour ces 2 années pour s’établir à 92,5 Mt et 87 Mt, respectivement.

 

 

* Prévisions

Source: USDA - 12 juin 2018


  

SUPERFICIES ENSEMENCÉES DES ÉTATS-UNIS ET DU CANADA

Les superficies ensemencées des États-Unis et du Canada ont été publiées. Voici les superficies des 3 principaux grains américains en millions d’acres, et les variations par rapport à 2017 : soya 89,6 (-0,6 %), maïs 89,1 (-1,2 %), blé 47,8 (+4 %). Le soya devient donc la première culture aux États-Unis pour la première fois en 35 ans, alors que l’année passée, le maïs et la fève étaient ex aequo.

Pas de surprises du côté de Statistique Canada. Les intentions d’ensemencement en avril indiquaient pour le Canada des baisses substantielles des superficies du soya et du canola au profit du blé, et au Québec une forte remontée du maïs aux dépens du soya. Les chiffres du 29 juin confirment mais modèrent ces tendances – sauf pour le soya où la baisse nationale s’accentue en raison de la dégringolade des superficies au Manitoba et en Saskatchewan. Voici les superficies des principales cultures au Canada en milliers d’hectares, et les variations par rapport à 2017 : blé 10 068 (+10,3 %), canola 9 203 (-1,1 %), orge 2 630 (+12,7 %), avoine 1 235 (-4,6 %), maïs 1 470 (+1,6 %), soya 2 558 (-13,2 %). Quant au Québec, voici les superficies des principales cultures en hectares, et les variations par rapport à 2017 : maïs 385 700 (+1,5 %), soya 370 300 (-7 %), blé 89 500 (-4,8 %), orge 54 600 (+3 %), avoine 74 100 (+23,5 %), canola 13 400 (-10,7 %). Le maïs redevient donc la première culture au Québec, talonné de près par le soya.

 

BLÉ GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉ

La Corée du Sud a annoncé la reprise des achats de blé canadien, interrompus à la suite de l’annonce faite le 14 juin de la découverte de quelques plants de blé génétiquement modifié l’été passé sur une route d’accès dans le sud de l’Alberta. L’enquête exhaustive a démontré que ce blé ne se trouve pas ailleurs et qu’il n’est pas entré dans la chaîne alimentaire.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 juillet 2018



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 juillet 2018

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois


 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 juillet 2018


 

Rapports à surveiller en juillet:


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540