L'Écho-Marché - Février 2019


Publié le: 03 juillet 2018

Dernière édition : Février 2019

Date de publication : 1er mars 2019

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

 

Les marchés ont jugé le rapport de février comme étant neutre, malgré l’absence d'un rapport en janvier. Certaines estimations étaient attendues depuis longtemps et n'ont surpris personne. La régression des rendements américains a toutefois étonné, mais pas assez pour ébranler les marchés boursiers.

La production américaine de maïs a chuté de 206 millions de boisseaux (Mbu) en raison principalement du repli du rendement de 2,5 boisseaux à l’acre (bu/a); on n’atteindra donc pas le record historique prévu. Globalement, la demande en maïs s’est inclinée pour le fourrager, l’éthanol et le secteur alimentaire. Par conséquent, les stocks ont diminué de 46 Mbu, passant à 1,74 milliard de boisseaux (Gbu). La fourchette de prix s’est rétrécie de 10 ¢ US/bu, ce qui donne un prix moyen de 3,60 $ US/bu. Sur l’échiquier mondial, les stocks ont augmenté de 0,98 million de tonnes (Mt), ce qui s’explique principalement par les hausses de la production de 3,5 Mt en Argentine.

Aux États-Unis, la production de soya a diminué de 56 Mbu du fait de la baisse des rendements de 0,5 bu/a. La demande américaine en trituration s’est élevée, mais celle pour l’exportation a régressé. Les stocks finaux se sont abaissés de 45 Mbu et la fourchette de prix s’est resserrée de 25 ¢ US/bu, ce qui porte le prix moyen à 8,60 $ US/bu. À l’international, les inventaires mondiaux ont chuté de 8,61 Mt en raison de la correction de l’USDA des stocks sud-américains, et ce, pour les 10 dernières années en Argentine et les 20 dernières années au Brésil. Au Brésil, la production a chuté de 5 Mt, et en Argentine, la récolte s’est inclinée de 0,5 Mt. En Chine, les importations ont reculé de 2 Mt et la trituration a faibli de 3,5 Mt.

Les stocks américains de blé se sont renforcés de 36 Mbu, s'élevant au-dessus de la barre psychologique de 1 Gbu, en raison de la diminution de la demande en semences et de fourrages. Le prix moyen est resté stable à 5,15 $ US/bu, tous blés confondus. Sur la scène mondiale, les stocks ont diminué de 0,57 Mt, ce qui est minime. Toutefois, cela dissimule certaines corrections des estimations. Entre autres, la consommation de blé fourrager a augmenté de 2 Mt en Chine, et la production russe s’est accrue de 1,60 Mt au détriment de la production chinoise, qui a reculé de 1,07 Mt.

 

* Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 8 février 2019

 
  

LA GUERRE COMMERCIALE

Les négociations concernant la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis se sont poursuivies en février, et ce, même durant les festivités du Nouvel An chinois. À la suite de ces pourparlers, la Chine aurait accepté d’acheter pour près de 1,2 G$ US de biens et services américains, ainsi que 10 millions de tonnes (Mt) de soya américain. Les négociations ne pourront pas se conclure d’ici la date butoir du 1er mars, et Donald Trump s’est dit prêt à retarder l’imposition des tarifs. Les détails des négociations n’ont pas été dévoilés.

 

LES PERSPECTIVES AGRICOLES

Lors du Forum 2019 sur les perspectives agricoles, l’USDA a publié ses estimations pour l’année récolte 2019-2020 aux États-Unis. Par rapport à l’an dernier, les superficies semées sont anticipées à 92,0 millions d’acres (Ma) pour le maïs (+2,9 Ma), 85 Ma pour le soya (-4,2 Ma) et 47 Ma pour le blé (-0,8 Ma). Les stocks de maïs pour la récolte 2019-2020 sont projetés à 1,65 milliard de boisseaux (Gbu), en baisse de 85 millions de boisseaux (Mbu) par rapport à la récolte de 2018-2019. Pour le soya, ceux-ci sont fixés à 845 Mbu, en baisse de 65 Mbu par rapport à la récolte 2018-2019, mais toujours à des niveaux historiquement élevés. Les stocks de blé sont quant à eux en baisse de 66 Mbu, ce qui les situe à 944 Mbu.

 

LE RETARD DE PUBLICATION DE L'USDA

L’USDA a rattrapé le retard des publications pour les ventes hebdomadaires américaines à l’exportation, à la suite du shutdown du 4 janvier au 14 février. Les ventes pour l’année récolte 2018-2019 ont été égales aux attentes du marché pour le maïs et le soya, tandis qu’elles les ont dépassées pour le blé : 6,06 Mt de maïs, 6,53 Mt de soya et 3,58 Mt de blé. D’ailleurs, la Chine aurait acheté un peu moins de 4 Mt de soya américain, ce qui est inférieur à la cible de 5 Mt qu’elle s’était fixée au début de février.

 

LES RÉCOLTES EN AMÉRIQUE DU SUD

Au Brésil, la récolte de soya est complétée à 45 %, en hausse de 20 % par rapport à l’année dernière et de 27 % vis-à-vis de la moyenne quinquennale. Les conditions météo se sont améliorées en février grâce au retour des précipitations. Il est trop tard pour corriger l’état du soya, mais ces pluies profiteront au maïs safrinha, la culture qui succède à celle du soya. En Argentine, la météo a été favorable et la condition du maïs et du soya est bonne.

 

LES BASES LOCALES

En février, les bases du maïs pour livraison immédiate se sont redressées de 0,12 $CA/bu (13 ¢US/bu) pour atteindre 1,71 $CA/bu (39 ¢US/bu). Les bases pour livraison à la récolte se sont légèrement inclinées, soit de 0,05 $CA/bu (2 ¢US/bu), pour se situer à 1,16 $CA/bu (-9 ¢US/bu). Les bases du soya pour livraison immédiate sont quant à elles restées stables à 2,59 $ CA/bu (-26 ¢ US/bu). Celles pour livraison à la récolte ont diminué de 0,15 $CA/bu (11 ¢US/bu), se situant ainsi à 2,55 $CA/bu (-42 ¢US/bu).

 

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2019



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2019

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er mars 2019


 

Rapports à surveiller en février:

 

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540