Publié le: 04 novembre 2019

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Octobre 2019

Date de publication : 4 novembre 2019

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

Les conclusions du rapport de l’USDA sur l’offre et la demande dans le secteur des grains ont été assez positives pour le soya, contrairement à celles pour le maïs. L'annonce par l’USDA du redressement du rendement du maïs a assommé les marchés alors qu'ils prévoyaient une diminution de celui-ci.

 

MAÏS

Aux États-Unis, les stocks de début de maïs ont chuté de 331 millions de boisseaux (Mbu) en raison d’une forte croissance de la demande en alimentation animale pour l’année dernière, soit de 343 Mbu. Les superficies ensemencées et celles récoltées ont respectivement été réduites de 0,1 et 0,2 million d’acres (Ma). Par contre, personne n'anticipait un redressement du rendement du maïs de 0,2 boisseau à l’acre (bu/a). La production s’est tout de même inclinée d’un léger 20 Mbu, pour se situer à 13,78 milliards de boisseaux (Gbu). La demande en grain fourrager a augmenté de 125 Mbu à cause de la forte demande de l’année précédente. La demande en éthanol a fléchi de 50 Mbu, reflétant la production d’éthanol décevante de septembre, laquelle est passée sous le seuil du million de barils par jour. L’estimation des exportations a chuté de 150 Mbu en raison du rythme très lent des ventes à l’exportation. Les stocks finaux se sont amenuisés de 261 Mbu, repassant sous la barre psychologique des 2 Gbu, pour se situer à 1,93 Gbu. Le prix moyen s’est apprécié de 0,20 $, s’établissant à 3,80 $/bu.

Sur l’échiquier mondial, les stocks finaux ont diminué de 3,72 millions de tonnes (Mt). Toutefois, la baisse de ceux-ci aux États-Unis a été compensée par une révision historique de la demande fourragère et des exportations du Brésil.

 

SOYA

Aux États-Unis, les stocks de début de soya ont été réduits de 92 Mbu à cause d’une diminution de la production de l’année dernière de 116 Mbu. L’USDA a également corrigé les superficies ensemencées et celles récoltées de 0,2 et 0,3 Ma, respectivement, pour 2019-2020. Le rendement a été abaissé de 1 bu/a, ce qui a entrainé un fléchissement de la production de 83 Mbu. Les stocks se sont tout de même inclinés de 180 Mbu, pour se situer à 460 Mbu – un niveau semblable à celui de 2017-2018. Le prix moyen a bondi de 0,50 $ pour s’établir à 9 $/bu.

À l’international, les stocks finaux ont reculé de 3,98 Mt, en bonne partie à cause de la révision de la production américaine pour l’année dernière.

 

BLÉ

Pour ce qui est du blé, les stocks de début aux États-Unis ont augmenté d’un léger 8 Mbu. Les superficies ensemencées et récoltées ont quant à elles été réduites respectivement de 0,4 et 0,3 Ma. La production s’est alors inclinée de 18 Mbu. La demande pour le fourrager a fléchi de 30 Mbu et les exportations se sont inclinées de 25 Mbu, ce qui reflète la hausse de la compétitivité à l’international. Les stocks se sont renforcés de 29 Mbu et le prix moyen s’est déprécié de 0,10 $ pour se situer à 4,70 $/bu.

Sur la scène mondiale, les stocks finaux se sont accrus de 1,29 Mt étant donné leur hausse aux États-Unis et en Union européenne.

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 10 octobre 2019

 

 

LA GUERRE COMMERCIALE ÉTATS-UNIS-CHINE

Depuis le 13 septembre et jusqu’à la reprise des négociations le 10 octobre dernier, la Chine a acheté près de 3 millions de tonnes de soya américain afin de montrer qu’elle était prête à négocier avec les États-Unis. Le 11 octobre, Donald Trump annonçait en grande pompe qu’une entente partielle – nommée phase 1 – avait été conclue avec la Chine. Pékin s’est engagée à acheter pour 20 G$ US de produits agricoles américains lors de la première année de l’entente, et entre 40 et 50 G$ US les années suivantes. En contrepartie, les États-Unis ont promis de ne pas procéder à l'augmentation prévue de 5 % des tarifs sur 250 G$ US de produits chinois. De plus, Pékin a laissé entendre qu’elle pourrait ajouter un nouveau quota sans tarifs pour 4 à 5 Mt de grains américains, comme le blé, le maïs et le sorgho. Or, les deux pays ne se sont toujours pas entendus sur la version finale du texte de l’entente de la phase 1.

 

LA PROGRESSION DES RÉCOLTES

Aux États-Unis, en date du 27 octobre, les récoltes étaient complétées à 41 % pour le maïs et à 62 % pour le soya; on note un retard d'au moins deux semaines par rapport à la normale. Le temps des récoltes de céréales est maintenant terminé. D'autre part, le Dakota du Nord ainsi que les États environnants ont reçu d’importantes chutes de neige, ce qui a endommagé les champs. Le 16 octobre, l’USDA a donc annoncé qu’elle réévaluera les superficies récoltées, en tenant compte des pertes aux champs.

Au Québec, la situation est comparable à celle des États-Unis. En date du 29 octobre, les récoltes étaient complétées à 89 % pour l’avoine, 99 % pour le blé, 98 % pour l’orge, 2 % pour le maïs, 87 % pour le soya et 86 % pour le canola. Par ailleurs, les grains sont particulièrement humides cette année, ce qui va engendrer des frais de séchage supplémentaires.

 

LES BASES LOCALES

Le maïs vendu en octobre provenait de l’ancienne récolte étant donné l’important retard du battage, d’où l’écart considérable entre les prix du maïs de la nouvelle récolte et ceux du maïs livré en octobre. Les prix du maïs pour livraison immédiate se sont renforcés de 9 $/t en raison d’une hausse des contrats à terme, car les bases sont demeurées relativement stables à 0,92 $ US/bu. Pour une livraison à la récolte, c’est sensiblement le même constat : le prix est majoré de 9 $/t grâce aux contrats à terme. Toutefois, la base locale a reculé de 0,04 $ US/bu pour se situer à 0,37 $ US/bu. Pour le soya de la nouvelle récolte, le prix s’est apprécié de 13 $/t grâce au redressement des contrats à terme. Par contre, la base locale s’est dépréciée de 0,12 $ US/bu pour s’établir à -0,35 $ US/bu.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 novembre 2019



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 novembre 2019

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 novembre 2019


 

Rapports à surveiller en novembre:

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

 

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème