Publié le: 04 décembre 2017

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Novembre 2017

Date de publication : 4 décembre 2017

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

Les analystes s’attendaient à une certaine hausse du rendement du maïs et à une réduction de celui du soya, et ils ont été plutôt déçus, car le rapport mensuel de l’USDA est baissier dans les deux cas.

 

Maïs

Les rendements américains ont dépassé l’estimation des marchés et ont atteint un niveau record à 175,4 bu/ac. La production américaine de maïs augmente de 298 millions de boisseaux (Mbu), comparativement au mois passé, pour atteindre 14,58 milliards de boisseaux (Gbu), soit 3,8 % de moins que l’an dernier. La demande pour l’alimentation animale s'accroit de 75 Mbu et les exportations gagnent 75 Mbu. Dès lors, les stocks de maïs s'intensifient de 147 Mbu pour s’établir à 2,49 Gbu en 2018, soit une croissance de 8,4 % par rapport à 2017 et 43,2 % vis-à-vis de 2016. Le prix moyen aux producteurs demeure à 3,20 $/bu en 2017-2018.

Sur l’échiquier mondial, la production de maïs est en hausse de près de 5 millions de tonnes (Mt) pour s’élever à 1,04 milliard de tonnes, en raison principalement de l'essor de la récolte américaine. Les stocks mondiaux se renforcent d'environ 3 Mt pour atteindre près de 204 Mt en 2018, contre 226,5 Mt en 2017.

 

Soya

L’offre et la demande américaines sont quasiment inchangées par rapport au mois passé, et les rendements n'ont pas diminué, alors que les marchés avaient misé sur leur réduction. La production décline très légèrement, de 6 Mbu, pour s’établir à 4,43 Gbu, soit 3 % de plus que l’an passé. Par conséquent, les inventaires baissent de 5 Mbu pour se situer à 425 Mbu en 2018, contre 301 Mbu en 2017 et 197 Mbu en 2016. Le prix moyen aux producteurs fait un bond de 10 ¢ pour atteindre 9,30 $/bu en 2017-2018.

À l’international, les projections des importations chinoises de soya sont rehaussées une fois de plus, de 1,5 Mt en 2016-2017 pour atteindre 93,5 Mt, et de 2 Mt en 2017-2018 pour se situer à 97 Mt. En ce qui concerne l’année récolte 2017-2018, la prévision de la production brésilienne augmente de 1 Mt pour se fixer à 108 Mt, contre 114 Mt pour l’ancienne récolte. Les stocks mondiaux de soya sont en hausse de près de 2 Mt pour s’établir à 98 Mt, comparativement à 96,3 Mt en 2017 et 78 Mt en 2016.

 

Blé

La seule modification apportée à la situation américaine est une hausse de 25 Mbu des exportations, ce qui se traduit par une baisse similaire des inventaires, qui s’établissent à 935 Mbu en 2018, contre 1,18 Gbu en 2017 et 976 Mbu en 2016. Le prix moyen aux producteurs est stable à 4,60 $/bu en 2017-2018 (tous blés confondus), contre 3,89 $/bu l’an passé.

Au niveau mondial, en Russie, l’estimation de la nouvelle récolte de blé augmente de nouveau pour atteindre un record de 83 Mt, et les exportations russes s'intensifient de 500 000 tonnes pour se situer à 33 Mt.

 

* Prévisions

Source: USDA - 9 novembre 2017


  

LE DERNIER RAPPORT DE L'ÉTAT DES CULTURES DE 2017 AU QUÉBEC
 

Dans son dernier rapport de la récolte 2017 sur l’état des cultures au Québec, La Financière agricole du Québec (FADQ) affirme que les récoltes sont entièrement complétées pour les céréales, qu’elles le sont presque pour les grains oléagineux – à 99 % pour le soya et à 97 % pour le canola –, et que la récolte du maïs est terminée à 56 %, ce qui représente un retard de 29 % par rapport à la moyenne des quatre dernières années. La FADQ rapporte également que : des superficies n’ont pas pu être récoltées en Abitibi-Témiscamingue à cause de la première neige; le rendement du canola est entre moyen et inférieur à la moyenne et la qualité est moyenne; le rendement du maïs devrait être entre moyen et inférieur à la normale, à l’exception de celui de la Montérégie qui devrait être supérieur; la qualité du maïs devrait être moyenne pour toutes les régions, sauf pour Lanaudière et les Laurentides-Laval où elle y est inférieure.

 

LE MARCHÉ LOCAL
 

Le dollar canadien a à peine fluctué, se situant aux alentours des 78 ¢ US. Les bases du maïs se sont inclinées sous la pression de la récolte, passant d’environ 1,33 $ CA/bu à 1,09 $ CA/bu, pour ensuite remonter à 1,26 $ CA/bu. Les bases du soya ont davantage varié et de manière un peu plus erratique que celles du maïs. Elles ont commencé le mois à 2,20 $ CA/bu, elles ont chuté aux alentours des 2,00 $ CA/bu, pour finalement remonter à près de 2,25 $ CA/bu.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 décembre 2017

 

SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 décembre 2017

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois


 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 décembre 2017


 

Rapports à surveiller en décembre:

 

   L'Écho-Marché sera de retour en février 2018.

   Nous en profitons pour vous souhaiter un très joyeux temps des fêtes!

   L'équipe du Service d'information sur les marchés

                                


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème