Publié le: 04 juin 2018

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Mai 2018

Date de publication : 4 juin 2018

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

L’USDA a publié son premier rapport des offres et demandes mondiales de grains pour 2018-2019. Le portrait qui s'en dégage est relativement optimiste et indique un marché plutôt haussier en raison d’une diminution des stocks pour les trois principaux grains, tant aux États-Unis qu’au niveau international.

 

MAÏS

Le rendement est estimé à 174 bu/acre (a), un peu plus bas que le record de l’an passé, mais similaire au rendement de 2016. Avec une superficie ensemencée de 88 millions d’acres (Ma), cela donnera une production de 14,04 milliards de boisseaux (Gbu), soit une baisse de 3,9 % par rapport à l’an dernier. L’utilisation pour l’éthanol sera en hausse de 50 millions de boisseaux (Mbu) par rapport à l’année en cours, tandis que les exportations chuteront de 125 Mbu. Les inventaires passeront de 2,18 Gbu en 2018 à 1,68 Gbu en 2019. Le prix médian FAB ferme s’appréciera de 0,40 $/bu, à 3,80 $/bu en 2018-2019.

Au niveau mondial, en ce qui concerne la présente récolte, l’USDA a diminué la production brésilienne de 5 Mt. Pour 2018-2019, les inventaires passent de 195 à 159 Mt.

 

SOYA

Le rendement projeté est relativement conservateur, à 48,5 bu/a, soit inférieur aux deux années précédentes. Avec une superficie ensemencée de 89 Ma, la production sera de 4,28 Gbu, soit une diminution de 2,6 % comparativement à 2017. La trituration sera presque inchangée par rapport à l’année en cours, atteignant un peu moins de 2 Gbu – les marges bénéficiaires de l’industrie sont présentement très élevées, mais l’USDA prévoit un déclin des exportations de tourteau avec le retour en force de l’Argentine après la prochaine récolte. Les exportations de fèves s'accroitront de 225 Mbu. Les inventaires du soya passeront de 530 Mbu à 415 Mbu. Le prix médian du soya connaîtra une hausse de 0,65 $/bu, se situant à 10,00 $/bu.

À l’international, pour la récolte courante, l’USDA a réduit de nouveau la production argentine, de 1 Mt, alors que celle du Brésil est rehaussée de 2 Mt, établissant un nouveau record à 117 Mt. Pour 2018-2019, les inventaires de soya sont estimés à 86,7 Mt, en baisse vis-à-vis de 92 Mt l'an passé. Il est très intéressant de constater que les estimations des importations chinoises sont également de 97 Mt pour l’année en cours, et qu’un nouveau record sera établi à 103 Mt pour 2018-2019, sans oublier que le programme d’exportations américain s'annonce élevé pour l’an prochain. Implicitement, l’USDA estime que, malgré l’annonce de tarifs de part et d’autre, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’aura pas lieu.

 

BLÉ

Le rendement est estimé à 38,9 bu/a, soit un niveau médiocre à peine plus élevé que le mauvais rendement de l’an passé, et ce en raison de la sécheresse affectant les états producteurs de blé de force d’automne. Avec une superficie ensemencée de 47,3 Ma, la production est estimée à 1,82 Gbu, une augmentation de 4,6 % vis-à-vis de l’an passé. Les exportations se redresseront un peu pour s’établir à 925 Mbu, en hausse de 15 Mbu par rapport à l’année en cours. Les inventaires de blé passeront de 1,07 Gbu à 955 Mbu, et le prix médian du blé sera de 4,70 $/bu à 5,00 $/bu (tous blés confondus).

Sur l’échiquier mondial, les inventaires de blé passeront de 270,5 Mt en 2018 à 264,3 Mt en 2019. Finalement, la Russie demeurera le premier exportateur mondial de blé l’an prochain, malgré une baisse des exportations de 3 Mt, lesquelles s’établiront à 36,5 Mt, en raison d’une réduction de la production qui revient à un niveau plus normal de 72 Mt à la suite du record absolu de 2017.

 

 

* Prévisions

Source: USDA - 10 mai 2018


  

LES CONFLITS ENTRE LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE

La Chine et les États-Unis s’étaient mutuellement menacés avec des sanctions économiques lors des derniers mois. Le 21 mai passé, les deux pays ont annoncé avoir fait une trêve, ce qui avait apporté un léger soutien aux marchés, particulièrement aux contrats à terme du soya. Une semaine après, les États-Unis ont affirmé aller de l’avant avec leurs sanctions en ajoutant une taxe de 25 % sur quelques produits chinois pour une valeur de 50 G$ US. La Chine a déclaré être prête à exécuter ses représailles.

 

LE DOLLAR CANADIEN

La monnaie canadienne s’est relativement maintenue, principalement entre 77,5 et 78,5 ¢ US, sauf vers la fin du mois. À ce moment, le baril de pétrole chutait à la Bourse, car la production américaine s’est accélérée et l’OPEP avait annoncé qu’elle augmenterait sa production pour combler le manque sur les marchés internationaux dû au retrait des États-Unis de l’accord avec l’Iran. De plus, les États-Unis ont déclaré que la négociation de l’accord de l’ALENA n’allait pas très bien, ce qui a plombé le huard. Toutefois, le 30 mai, la Banque du Canada a laissé sous-entendre qu’elle pourrait redresser son taux d’intérêt en juillet, ce qui explique la montée en fin de mois.

 

LES BASES LOCALES

Au cours de mai, les ventes ont ralenti pendant les semis, mais elles ont rapidement repris par la suite. Globalement, les bases du maïs se sont appréciées tandis que celles du soya se sont plus ou moins maintenues. Les bases de maïs ont débuté le mois à 1,26 $ CA/bu (9 ¢ US/bu) pour une livraison immédiate et à 0,95 $ CA/bu (-19 ¢ US/bu) pour une livraison à la récolte, et elles l’ont terminé à 1,48 $ CA/bu (21 ¢ US/bu) et à 1,10 $ CA/bu (-13 ¢ US/bu), respectivement. Les bases du soya ont commencé à 2,66 $ CA/bu (-25 ¢ US/bu) pour une livraison immédiate et à 2,60 $ CA/bu (-29 ¢ US/bu) pour une livraison à la récolte, et elles ont fini à 2,65 $ CA/bu (-29 ¢ US/bu) et 2,84 $ CA/bu (-24 ¢ US/bu), respectivement.

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 juin 2018



 

SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 juin 2018

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois


 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 4 juin 2018


 

Rapports à surveiller en juin:


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

 

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème