Publié le: 01 octobre 2018

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Septembre 2018

Date de publication : 1er octobre 2018

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

L’USDA nous a réservé une surprise de taille : une révision à la hausse du rendement du maïs et du soya, tous deux à des niveaux records. Ce rapport est somme toute baissier pour le maïs et le soya en raison de la correction des rendements américains, mais il l’est aussi pour le blé à cause de la révision de la production russe.

Maïs

Aux États-Unis, le rendement du maïs a été rehaussé de 2,9 bu/a, alors que les marchés s’attendaient à une légère diminution, ce qui le situe à 181,3 bu/a. La production a été redressée de 241 millions de boisseaux (Mbu), pour équivaloir à une récolte de 14,83 milliards de boisseaux (Gbu), soit la deuxième plus élevée de l’histoire américaine. La demande s’est intensifiée de 50 Mbu pour le fourrager et de 25 Mbu pour l’éthanol, et les exportations ont été accrues de 50 Mbu. Malgré la hausse de la demande, la révision de l’offre y est supérieure et les stocks se sont renforcés de 90 Mbu, ce qui porte le total à 1,77 Gbu. Le prix médian s’est replié de 10 ¢ US/bu, pour se situer à 3,50 $ US/bu.

Sur l’échiquier mondial, en 2017-2018, les productions de l’Argentine et du Brésil ont toutes deux été diminuées de 1 Mt, pour se situer à 32 et 82 Mt, respectivement. Les exportations de ces deux pays ont été également corrigées à la baisse de 1 Mt en raison du retard dans les livraisons, ce qui porte les totaux à 23 Mt en Argentine et à 22 Mt au Brésil. En 2018-2019, la production en Union européenne a été redressée de 1 Mt, tandis que celles du Canada et de l'Afrique du Sud ont été abaissées de 0,5 Mt chacune. Les stocks finaux se sont renforcés de 1,54 Mt en raison de leur augmentation aux États-Unis.

Soya

Le rendement américain du soya a été corrigé à la hausse de 1,2 bu/a, pour le situer à 52,8 bu/a. La production s'est élevée de 107 Mbu, pour équivaloir à 4,69 Gbu. Les stocks de début ont été revus à la baisse de 35 Mbu en raison d’une hausse de 20 Mbu pour les exportations et de 15 Mbu pour la trituration en 2017-2018. Pour 2018-2019, la trituration a été renforcée de 10 Mbu. Les inventaires de fin ont donc été augmentés de 60 Mbu, ce qui porte le total à 845 Mbu. Le prix médian a chuté de 30 ¢ US/bu, pour se situer à 8,60 $ US/bu.

À l’international, pour 2017-2018, les exportations ont été révisées à la baisse de 1 Mt en Argentine et à la hausse de 1,2 Mt au Brésil. Les importations chinoises ont été réduites de 2 Mt pour 2017-2018 et de 1 Mt pour 2018-2019, ce qui situe les importations totales à 94 Mt pour les deux années récolte. Les inventaires de fin de 2018-2019 se sont intensifiés de 2,32 Mt.

Blé

Quant au blé, seul le prix a changé pour ce qui est de l’offre et la demande américaines : la fourchette de prix s’est rétrécie de 10 ¢ US/bu aux extrémités, situant le prix médian à 5,10 $ US/bu. Sur la scène internationale, la chute de la production de 2 Mt en Australie et de 1 Mt au Canada a été plus que compensée par la hausse de la récolte de 2,7 Mt en Inde et de 3 Mt en Russie. Les stocks se sont accrus de 2,33 Mt en raison de la croissance des inventaires en Inde et en Russie.

 

 

 

* Prévisions

Source: USDA - 12 septembre 2018



  

LES RENDEMENTS DE STATISTIQUE CANADA

Statistique Canada a publié les estimations des principales grandes cultures basées sur des modèles issus d'images satellite, en date du 31 août 2018. Au Québec, comparativement au précédent rapport, Statistique Canada redresse les estimations des rendements du maïs, du soya et du canola, diminue ceux du blé et de l’orge, et laisse le rendement de l’avoine inchangé. Le rendement du maïs demeure inférieur à l’an passé à 9,8 t/ha et la production se situe à 3,75 millions de tonnes (Mt), soit au même niveau que 2017. Le rendement et la production du soya sont censés battre de nouveaux records à 3,4 t/ha et 1,23 Mt, respectivement. Le rendement du blé est identique, à 3,2 t/ha, et la production s’établit à 274 200 tonnes (t), soit une baisse d’environ 7 %, en raison de la réduction des superficies. La production d’orge se replie légèrement à 167 300 t, car l'augmentation des superficies est contrebalancée par une diminution du rendement. La récolte d’avoine rebondit à 189 100 t, en hausse de près de 27 %, à la suite d’une forte croissance des superficies et d'un rendement légèrement supérieur à celui de l’an passé. Finalement, la production de canola de 28 400 t chute de plus de 22 % en raison d’une baisse simultanée des superficies et du rendement.

Par ailleurs, Statistique Canada prévoit des productions records de maïs et de soya en Ontario, soit de 9 et 4 Mt, respectivement. Les grains de l’Ontario pourraient donc concurrencer ceux du Québec en 2018-2019, aussi bien sur le marché international que sur le marché local. Finalement, au niveau national, Statistique Canada a relevé les rendements du blé et du canola, qui sont maintenant similaires à ceux de l’an passé. Pendant l’été, les Prairies ont eu un déficit hydrique pire que celui de l’an passé, mais les températures modérées du mois d’août ont limité les dégâts.

Source: Statistique Canada

 

 

LES NÉGOCIATIONS AMÉRICAINES

Le 17 septembre dernier, le président Trump a imposé une taxe supplémentaire sur 200 G$ US de produits chinois, ce qui a bloqué tout développement dans les négociations sino-américaines. De surcroit, la Chine a déclaré une semaine plus tard qu’elle n’enverrait pas son vice-président à Washington, alors que les États-Unis n’ont prévu aucune rencontre avec la Chine.

Les pourparlers avec le Canada concernant l’ALENA ont progressé au ralenti avant d’en arriver à une entente le 30 septembre au soir. Certains sénateurs avaient signifié leur mécontentement envers les négociateurs canadiens. Le représentant au Commerce américain, M. Lighthizer, avait déclaré que les États-Unis étaient prêts à signer une entente avec le Mexique, sans le Canada, en raison d’une impasse sur les points de discorde.

 

LES BASES LOCALES

Les bases locales du maïs sont restées très fermes : elles ont commencé le mois à 1,83 $CA/bu (51 ¢ US/bu) pour une livraison immédiate et 1,32 $CA/bu (13 ¢US/bu) pour une livraison à la récolte, et elles l’ont terminée à 1,80 $ CA/bu (56 ¢US/bu) et 1,37 $CA/bu (23 ¢US/bu). Il en est de même pour celles du soya : pour une livraison immédiate, les bases ont débuté à 2,99 $CA/bu (26 ¢US/bu) et ont fini à 2,87 $CA/bu (26 ¢ US/bu).

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2018



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2018

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois



 

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2018


 

Rapports à surveiller en octobre:


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

 

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème