Publié le: 03 octobre 2017

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Septembre 2017

Date de publication : 3 octobre 2017

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

L’USDA a surpris le marché avec un rapport mensuel carrément baissier pour le maïs et le soya, car les analystes attendaient une diminution des rendements. Or, l’USDA les a haussées, tandis que les données internationales brossent un portrait plus baissier pour le maïs que pour le soya.

 

Maïs

Aux États-Unis, les stocks de report en 2017 sont abaissés de 20 millions de boisseaux (Mbu) par rapport au mois passé, pour s’établir à 2,35 milliards de boisseaux (Gbu). Le rendement passe de 169,5 à 169,9 boisseaux par acre (bu/ac), la production projetée gagne donc 31 Mbu pour se situer à 14,18 Gbu, soit 6,4 % de moins qu’en 2016. L’utilisation pour l’alimentation animale augmente de 25 Mbu, mais la demande industrielle chute de 75 Mbu. Les stocks en 2018 sont en hausse de 62 Mbu pour atteindre un niveau quasiment identique à celui de 2017. Le prix du maïs en 2017-2018 se replie de 10 ¢/bu par rapport au mois passé, ce qui aboutit à un prix médian de 3,20 $/bu, contre 3,35 $/bu l’an passé.

Sur les marchés mondiaux, les exportations brésiliennes de maïs de 2016-2017 s'intensifient de 1 million de tonnes (Mt), ce qui contribue à réduire les inventaires de 1,65 Mt. Pour 2017-2018, la production diminue en Ukraine et en Union européenne, et les stocks se rétrécissent de 1,6 Mt.

 

Soya

Les exportations américaines de soya de 2016-2017 augmentent de 20 Mbu, franchissant ainsi un niveau record de 2,17 Gbu, et les stocks en 2017 sont réduits de 25 Mbu. Les rendements américains s’intensifient de 49,4 à 49,9 bu/ac, et la production est redressée de 50 Mbu pour se situer 4,43 Gbu, soit 2,9 % de plus qu’en 2016. Les exportations se renforcent de 25 Mbu pour l’année en cours et établissent ainsi un nouveau record de 2,25 Gbu, en raison de la demande chinoise. Les inventaires sont inchangés pour 2018, soit 475 Mbu. Le prix du soya en 2017-2018 baisse de 10 ¢/bu par rapport au mois passé, ce qui donne un prix médian de 9,20 $/bu contre 9,50 $/bu l’an passé.

À l’international, les estimations des importations chinoises de soya sont en hausse de 1 Mt pour l’an passé et l’année en cours, atteignant des niveaux records de 92 Mt et 95 Mt, respectivement. Cette croissance de la demande contribue à diminuer les inventaires de 2016-2017 de 1,02 Mt, mais pas ceux de 2017-2018, qui fléchissent à peine de 0,25 Mt.

 

Blé

Aux États-Unis, le bilan du blé n’a pas changé par rapport au mois passé, si ce n’est du prix pour 2017-2018 qui baisse de 20 ¢/bu, soit un prix médian de 4,60 $/bu contre 3,89 $/bu l’an passé.

Sur l’échiquier mondial, à la suite des conditions sèches des dernières semaines, la récolte australienne est abaissée de 1 Mt, soit 11 Mt de moins que le niveau record de l’an passé, tandis qu’à l’inverse, la production russe est redressée de 3,5 Mt, fracassant ainsi un nouveau record. Les exportations diminuent de 0,5 Mt en Australie et de 1 Mt en Union européenne, alors que celles de la Russie s’intensifient de 1 Mt. Les stocks globaux s’amenuisent de 1,55 Mt.

 

 

* Prévisions

Source: USDA - 12 septembre 2017


 

LA PRODUCTION EN GRANDES CULTURES

Statistique Canada a publié un rapport sur les données de production au Canada, un avant-goût des données officielles de décembre 2017. Étant donné que la méthode de collecte des données utilisée lors de ce rapport diffère de celle employée pour les rapports d’août et de décembre, les conclusions sont à considérer avec précaution. Au Canada, il semblerait que les rendements soient plus élevés que prévu pour la majorité des grains, ce qui causerait une croissance de la production. Au Québec, le scénario est très différent : les rendements seraient plus faibles, mis à part ceux du maïs qui sont plus importants qu’anticipé, à 9,8 t/ha. Par conséquent, toutes les récoltes de grains seraient moindres qu’escompté en août, sauf celle du maïs qui atteindrait 3,69 Mt, soit une hausse d’environ 150 000 t. On passe donc d’une situation de léger surplus à une situation comparable à celle de l’année dernière, malgré des semis tardifs et un été somme toute frisquet.

  

L'ÉTAT DES CULTURES AU QUÉBEC
 

La Financière agricole a publié ses plus récentes données sur l’évolution des récoltes au Québec le 22 septembre dernier. Comparativement à la moyenne des quatre dernières années, le battage est complété à 51 % pour l’avoine (-6 %), 82 % pour le blé (-3 %), 65 % pour l’orge (-9 %) et 10 % pour le canola (-10 %). Pour le maïs et le soya, un peu plus de la moitié des champs ont un retard de développement variant de quelques jours à plus d’une semaine. De plus, les rendements estimés du maïs sont légèrement inférieurs à la moyenne, ce qui devrait se refléter dans le poids spécifique des grains. Le retard de maturité ne semble toutefois pas affecter autant le soya.

 

LE MARCHÉ LOCAL
 

En septembre, les bases du maïs se sont appréciées par rapport au mois dernier, autant en dollars américains qu’en dollars canadiens, alors que la période de la récolte fait pression sur les bases du soya. Durant septembre, les bases sont demeurées relativement stables, autant pour le maïs que pour le soya. Les bases du maïs ont commencé le mois à 1,60 $ CA/bu (65 ¢ US/bu) pour une livraison immédiate et 1,24 $ CA/bu (40 ¢ US/bu) pour une livraison à la récolte, tandis qu’elles l’ont terminé à 1,62 $ CA/bu (64 ¢ US/bu) et 1,38 $ CA/bu (44 ¢ US/bu), respectivement. Les bases du soya ont débuté le mois à 1,80 $ CA/bu (-37 ¢ US/bu) et elles ont légèrement crû de 1,85 $ CA/bu (-35 ¢ US/bu). 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2017

 

SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2017

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois


 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 1er octobre 2017


 

Rapports à surveiller en septembre:

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

 

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème