Publié le: 03 février 2020

L'Écho-Marché

 

L'Écho-Marché est le bulletin mensuel du Service d’information sur les marchés. Il fait le point sur les événements du mois qui ont fait réagir le marché des grains. Il est publié le premier jour ouvrable de chaque mois.


Dernière édition : Janvier 2020

Date de publication : 3 février 2020

 

LE RAPPORT MENSUEL DE l’USDA SUR L'OFFRE ET LA DEMANDE

Ce rapport mixte contenait son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles. Entre autres, une baisse des superficies récoltées aux États-Unis a été compensée par une hausse des rendements.

 

MAÏS

L’USDA a diminué les superficies de maïs ensemencées et récoltées aux États-Unis de 200 000 et 300 000 acres (a), respectivement. Il a de plus redressé le rendement de 1 boisseau à l’acre (bu/a) et la production s’est alors accrue de 31 Mbu. La demande pour l’alimentation a été revue à la hausse de 250 Mbu afin de refléter l’écoulement de septembre à novembre, et les exportations se sont inclinées de 75 Mbu en raison du rythme lent des expéditions. Les stocks finaux ont légèrement fléchi, soit de 18 Mbu. Le prix est resté inchangé à 3,85 $ US/bu.

Sur la scène mondiale, les stocks de fin de maïs se sont resserrés de 2,75 millions de tonnes (Mt). Cela est principalement dû, d’une part, à une hausse des exportations de 1 Mt au Brésil en 2018-2019, et d’autre part, à une croissance de 1 Mt de la consommation animale en Chine en 2018-2019 et 2019-2020.

 

SOYA

Les superficies ensemencées et récoltées en soya aux États-Unis ont été abaissées respectivement de 400 000 et 600 000 acres, tandis que le rendement a été élevé de 0,5 bu/a. La production s’est donc renforcée de 8 Mbu et les importations ont reculé de 5 Mbu. Les stocks sont demeurés identiques à ceux de décembre à 475 Mbu. Le prix moyen du soya s’est apprécié de 0,15 $/bu pour se situer à 9 $/bu.

À l’international, les stocks se sont accrus de 0,27 Mt en raison d’une diminution de la demande brésilienne de 0,5 Mt en 2018-2019 et de 0,3 Mt en 2019-2020, ce qui neutralise la croissance de la demande chinoise de 0,5 Mt.

 

BLÉ

Le portrait du blé aux États-Unis s’est légèrement amélioré grâce à une hausse de la demande pour la consommation fourragère de 10 Mbu. Les stocks finaux ont alors été réduits de 9 Mbu. Le prix est resté inchangé à 4,55 $/bu.

Sur l’échiquier mondial, les stocks ont reculé de 1,42 Mt. La production a été corrigée à la baisse de 1 Mt en Russie et de 0,5 Mt en Australie, ce qui a amorti l’augmentation de 0,5 Mt en Union européenne.

 

 


 * Estimations ** Prévisions

Source: USDA - 10 janvier 2020

 

 

LA PHASE 1 DE L'ENTENTE SINO-AMÉRICAINE

La phase 1 de l’entente commerciale sino-américaine a finalement été signée le 15 janvier 2020. La Chine s’est engagée à augmenter ses achats de produits agricoles américains de 32 G$ US par rapport à l’année de référence 2017, sur une période de deux ans. Cela représente une augmentation de 12,5 G$ US en 2020 et de 19,5 G$ US en 2021. Avec ces hausses, les importations annuelles chinoises de produits agricoles américains devraient atteindre en moyenne 40 G$ US. L’entente entrera en vigueur le 14 février prochain.

 

LE CORONAVIRUS

En janvier 2020, le coronavirus fait les manchettes partout sur la planète. Ce virus a forcé les autorités chinoises à suspendre le transport de marchandises, incluant les grains, dans la province du Hubei, et près de 300 millions de volailles risquent alors de mourir de faim selon une association chinoise d’éleveurs de poulet. Le secrétaire américain de l’Agriculture, Sonny Perdue, a été questionné à ce sujet. M. Perdue n’a pas écarté les éventuels impacts économiques de cette crise sur la Chine, mais il espère que cela n’empêchera pas celle-ci de respecter ses engagements vis-à-vis de la phase 1. Pour l’instant, les marchés sont grandement inquiets de la situation et le contrat à terme courant du soya a perdu près de 0,70 $ US/bu depuis le début de la crise.

 

L'ÉTAT DES RÉCOLTES EN AMÉRIQUE DU SUD

Au Brésil, les récoltes de soya ont commencé et sont complétées à 4 %, en retard par rapport à celles de l’an passé à 13 %, lesquelles avaient été exceptionnellement hâtives. Selon les données véhiculées, le rendement serait bon et le pays s’attendrait à une très bonne récolte. En Argentine, les semis sont presque terminés, à 98 % pour le soya et à 95 % pour le maïs. Le temps a été sec, mais les marchés ne semblent pas encore trop inquiets.

 

LES BASES LOCALES

Les bases du maïs pour livraison immédiate se sont appréciées de 0,12 $ US/bu (0,11 $ CA/bu), ce qui les situe à 0,85 $ US/bu (2,28 $ CA/bu). Il en est de même pour les bases du soya pour livraison immédiate, qui se sont élevées de 0,14 $ US/bu (0,12 $ CA/bu) pour s’établir à -0,05 $ US/bu (2,79 $ CA/bu).

 

 


LES PRIX LOCAUX

Le tableau et le graphique suivants présentent l'évolution du prix au comptant du maïs et du soya par période de livraison.

1- MAÏS ET SOYA

 Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 février 2020



 SourceMarché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 février 2020

 

2- CÉRÉALES

Le tableau suivant indique l’évolution du prix courant des céréales et de celui du canola au cours des derniers mois. En consultant directement les diffusions du marché local, vous pourrez observer les prix minimums et les maximums.

Évolution du prix courant des céréales et du canola par mois

Source: Marché local (FAB Ferme), PGQ - au 3 février 2020


 

Rapports à surveiller en février:

 


 

Service de l'information sur les marchés

Téléphone: 450 679-0540

 

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème