La nouvelle saison est commencée - 18 avril 2018

La nouvelle saison est commencée

Chronique Les tendances de la Terre de chez nous publiée le 18 avril 2018

Par Étienne Lafrance, agent d'information sur les marchés

 

Lors des conférences sur les perspectives agricoles du département américain de l’Agriculture (USDA), les estimations sur les semis aux États-Unis y ont été présentées : 90 millions d’acres de maïs, la même quantité en soya et 46,5 millions d’acres en blé. Malgré ces prévisions, les intentions d’ensemencement de l’USDA, publié le 29 mars dernier, ont officiellement entamé la nouvelle saison, car ils sont basés sur un sondage probabiliste auprès des producteurs américains.

Ces résultats concernant les semis en ont surpris plus d’un. Comparativement à l’an passé, les superficies ensemencées diminueraient de 2,14 millions d’acres (Ma) pour le maïs et de 1,16 Ma pour le soya, alors que celles en blé augmenteraient de 1,33 Ma. La majorité de ce recul du maïs se fera au North Dakota et au Minnesota (0,92 Ma) au profit du blé de printemps (1,49 Ma). Ces changements peuvent s’expliquer par la forte remontée du prix du blé de printemps l’été dernier en raison de la sécheresse qui a frappé le nord du pays. De plus, les États-Unis ont été secs dans les grandes régions productrices de blé d’automne, ce qui a soutenu les prix du blé durant les premiers mois de l’année. En ce qui concerne les autres grains, en bref : les superficies en orge seraient à un creux historique; les superficies en sorgho s’accroitraient malgré l’enquête chinoise sur le sorgho américain; toutes les superficies en légumineuses chuteraient – fort probablement dû aux tarifs douaniers en Inde – à l’exception des pois chiches grâce aux prix intéressants. Au final, les producteurs américains sèmeront 1,16 Ma en moins en culture que l’an dernier, ce qui soulève quelques interrogations.

Par conséquent, les prix à la Bourse de Chicago du maïs et du soya se sont grandement appréciés alors qu’ils étaient tranquilles : les contrats à terme pour la récolte 2018 ont gagné cette journée-là 14,75 ¢ US/bu pour le maïs et 31,25 ¢ US/bu pour le soya. Il faudra rester aux aguets le 29 juin lors du prochain rapport américain sur les semis pour constater ce qu’il est advenu des superficies non semées.

 

Les superficies ensemencées aux États-Unis, en millions d’acres