Les agriculteurs canadiens ont besoins d'une refonte immédiate des programmes de GRE

les agriculteurs canadiens ont besoins d'une refonte immédiate des programmes de gre

Ottawa (Ontario), le 25 juin 2019 – La Coalition pour la croissance agricole du Canada et ses membres demandent aux ministres au niveau fédéral, provincial et territorial (FPT) d’entamer la mise en œuvre d’un plan en quatre points afin d’assurer la prise de mesures immédiates visant à mettre en place des programmes nationaux de gestion des risques de l’entreprise (GRE) qui seront plus utiles pour les agriculteurs partout au Canada que les programmes actuels.

La Coalition pour la croissance agricole et ses membres estiment que les mesures suivantes devraient être prises par les ministres FPT durant leur réunion à Québec en juillet :

 

1. ajuster immédiatement la couverture du programme Agri-stabilité de sorte à couvrir les pertes à partir de 85 % des marges de référence tout en éliminant la limite de marge de référence; 

2. accorder la priorité aux discussions sur l’assurance-production pour les secteurs du bétail et les produits horticoles qui ne sont actuellement pas protégés par le programme Agri-protection;

3. faire en sorte que les discussions sur les options touchant les programmes de GRE soient utiles et mettent l’accent sur l’efficacité des programmes plutôt que sur les niveaux de financement;

4. mettre sur pied un groupe de travail technique comprenant des représentants de l’industrie et des gouvernements afin que les groupes agricoles puissent participer activement à l’analyse des données et à l’impact des programmes de GRE.

 


« Partout au pays, les agriculteurs sont confrontés à des risques indépendants de leur volonté. Cela fait des années qu’on dit que des changements viendront, et le moment est venu pour les ministres FPT de modifier les programmes de GRE », selon Markus Haerle, président, Coalition pour la croissance agricole. « Le gouvernement américain aide ses agriculteurs. Il est essentiel que nos gouvernements, d’un océan à l’autre, prennent position et appuient les agriculteurs canadiens afin que nous puissions continuer à être compétitifs. »
Au Canada, on trouve un emploi sur huit dans le secteur de l’agriculture, qui contribue des milliards de dollars à l’économie et qui est l’une des industries canadiennes les plus respectées dans le monde. En tant que cinquième pays exportateur de produits agricoles, le Canada a la possibilité de contribuer à la croissance économique de notre pays et de devenir le chef de file mondial en matière de production durable d’aliments salubres et nutritifs au XXIe siècle.


« Le secteur agroalimentaire au Canada est un atout national stratégique qui nécessite des programmes de GRE qui soutiennent réellement les agriculteurs, alors qu’ils font face à des risques commerciaux nouveaux causé par des forces qui échappent à leur volonté », précise Jeff Nielsen, coprésident de la Coalition pour la croissance agricole.
« Les agriculteurs canadiens paient le prix pour les grandes incertitudes que causent les perturbations qui surviennent actuellement dans l’environnement commercial mondial. Les agriculteurs partout au pays ressentent les effets de la volatilité des marchés et des obstacles au commerce sur les marchés traditionnels », explique Chris van den Heuvel, coprésident de la Coalition. « Les agriculteurs ont besoin d’un ensemble de programmes de GRE qui leur fournit de la stabilité financière et qui est prévisible afin de les aider à gérer ces risques ».
La Coalition pour la croissance agricole est reconnaissante pour le travail accompli à ce jour dans le cadre de l’examen des programmes de GRE et demande maintenant la prise de mesures utiles faisant suite à ces travaux qui ont été amorcés lors de la réunion FPT de 2016.


-30-

Les membres de la Coalition représentent des agriculteurs partout au pays et incluent la Canadian Canola Growers Association, la Fédération canadienne de l’agriculture, le Conseil canadien de l’horticulture, les Grain Farmers of Ontario, les Producteurs de grains du Canada et le Réseau ovin national.

Fédération canadienne de l’agriculture
Laurie Karson
Directrice des Communications
Téléphone : 613-236-3633, poste 2322
Courriel : communications@producteurscanadiens.ca


Producteurs de grains du Canada
Lindsey Ehman
Gestionnaire, Communications et Relations avec les intervenants
Téléphone : 613-233-9954, poste 202
Courriel : lehman@ggc-pgc.ca


Canadian Canola Growers Association
Jan Dyer
Directrice, Relations avec le gouvernement
Téléphone : 613-232-0223
Courriel : jand@ccga.ca


Grain Farmers of Ontario
Debra Conlon
Relations avec le gouvernement
Téléphone : 416-805-4490
Courriel : dconlon@gfo.ca


Conseil canadien de l’horticulture
Mark Wales
Président, Comité sur la gestion des risques de l’entreprise
Téléphone : 519-773-6706


Réseau ovin national
Jennifer MacTavish
Directrice générale
Téléphone : 519-836-0043
Courriel : jmactavish@ontariosheep.org

 


Pour télécharger le communiqué : Cliquez ICI